EN PASSANT PAR LA BRETAGNE  ALLEZREDSTAR.COM

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies

EN PASSANT PAR LA BRETAGNE
samedi 23 décembre 2006

Concarneu

Les voyages forment la jeunesse … celui de Concarneau restera dans les mémoires, le Red Star a enfin décroché la victoire qui lui filait entre les … pieds, à l’extérieur, depuis le début de la saison.
Pas facile d’organiser un déplacement la veille de ce long week-end de Noël qui coïncide aussi avec le début des vacances scolaires.
La solution du TGV abandonnée, il ne restait plus que la voie routière pour aller pêcher les points du côté de Concarneau.
Avant d’embarquer, une dernière séance, quelques joueurs pointent avec retard à l’entraînement (embouteillages !), les amendes pleuvent, le filet se remplit, la pêche s’annonce bonne !
Entraînement léger au menu, sur une pelouse en meilleur état que les jours précédents.
Cédric Rogin est absent, Bruno Naidon apporte une modification à son groupe.
« Petites têtes » … ils sont quatre à avoir oublié leurs affaires de voyage et devront faire un aller-retour à leur domicile avant de rejoindre le gros de la troupe au restaurant !
Dîner, au « Moderne » en commun, avec en supplément, un OM – Saint-Etienne, haut en couleurs.
Petit regret, Fousseni Diawara, n’est pas titulaire du côté des Verts.
Les supporters des Verts sont les plus nombreux … Véritable supporters des Verts … ou pro PSG !
Une chose est certaine, Abdoulaye est 100%, supporter des Stéphanois … l’esprit de famille !
Beau joueur, Bruno Naidon, un inconditionnel des Verts, ne met pas à l’amende ceux qui ont soutenu … l’OM !
23 h, le car couchettes quitte Saint-Ouen.
Vingt-trois personnes à bord, deux chauffeurs, seize joueurs, deux entraîneurs, un kiné et deux dirigeants.
Pas d’embouteillage à cette heure là, on va vite quitter la région parisienne.
Dès le départ, quelques joueurs ne perdent pas un instant et partent … pour un gros dodo et de beaux rêves.
Les plus nombreux, se branchent sur les consoles.
Le kiné visionne un film.
Grégory se met à la lecture du dernier livre de Michel Onfray ! Et après on dira que les footballeurs ne pensent qu’au foot !
Et les « anciens », entraîneurs – dirigeants jouent à la belote … de papa !
Les parties sont acharnées aussi bien aux jeux qu’à la belote.
Voyage sans histoire en dehors d’un mal de tête pour Nabile, les prémices de la gastro pour Khaled … et de quelques ronflements !
Si les « anciens » ont du mal à trouver le sommeil, vous savez après un certain âge … on s’habitue au lit douillet, les jeunes passent une bonne nuit !
Le coach termine sa nuit en visionnant un film.
Arrivée à 5 h 45, à Rosporden, première surprise, le thermomètre est en dessous de zéro !
Petit déjeuner, vite pris pour les joueurs et direction les chambres pour prolonger la nuit.
Il faut être au top ce soir.
Midi, quelques-uns dorment toujours, quelques coups de téléphone pour réveiller les retardataires avec Alphonse comme standardiste … de l’Audiard pur sucre !
Le déjeuner pris dans une salle spacieuse, grand calme … avant la tempête !
Le programme de l’après-midi est arrêté par le staff technique, au programme :
- marche après le déjeuner autour de l’étang
- sieste et soins
- collation à 16 h 30 au lieu de 16 h à la demande des joueurs pour bénéficier d’une ½ de sieste supplémentaire puis causerie
- départ programmé entre 17 h 30 et 17 h 45, de l’hôtel pour le stade, distant d’une dizaine de kilomètres.
Khaled est exempté de la marche, il préfère demeurer au chaud après un passage par la pharmacie pour reprendre quelques forces.
Gilbert, le kiné ne chômera pas pendant deux heures, ils sont plusieurs à passer entre ses mains, massages et pansements. Du travail à la chaîne et toujours avec le sourire.
Un vrai pro, notre Gilbert, il a emmené sa table portable de massage et grâce à la gentillesse de la direction de l’hôtel, il bénéficie d’une vaste chambre.
Tout est parfait pour préparer les joueurs et éviter de rejoindre le stade, deux heures en avance comme cela se fait depuis le début du championnat. A l’arrivée, uniquement l’échauffement.
Après la collation, la causerie dure un peu plus longtemps que prévu.
17 h 45, les joueurs montent dans le car, trois retardataires, deux arrivent avec quelques minutes de retard, le staff s’impatiente et part à la recherche de l’absent qui avait repris place dans sa chambre et mis son téléphone sur répondeur !
Départ de l’hôtel 18 h, après une dizaine de minutes de route, les pylônes du stade de Concarneau illuminent la nuit, ce qui n’est pas le cas du parking du stade … on se retrouve dans le parking d’un magasin qui longe le stade !
Petite frayeur, demi-tour, direction parking du stade … et en prime une petite marche avant d’atteindre les vestiaires à 18 h 20.
Pas une minute à perdre, dès que le car s’immobilise, le matériel à descendre.
Bruno Naidon est en communication avec Eugène, le grand Eugène est dans le taxi, en provenance de Brest, Notre « avionneur » est à quelques centaines de mètres du stade.
Ouf de soulagement, Eugène est là. Tout avait été prévu … en cas de retard de l’avion, Badougou prenait place sur la feuille de marche.
Chacun sait ce qu’il a à faire.
« Ben » prépare le matériel (maillots, shorts, chaussettes …)
En l’absence d’Alain, votre serviteur à la charge de la feuille de match, du contact avec le délégué et les dirigeants de Concarneau.
Tout se passe bien … comme la plupart du temps. L’ambiance est détendue.
Les joueurs prennent la direction du terrain, échauffement sous la direction de Bruno Naidon et de Alphonse Luraschi. Un échauffement accéléré …
18 h 50, l’arbitre rappelle les équipes aux vestiaires.
18 h 58, les joueurs pénètrent sur le terrain
19 h, la partie commence.
A peine quelques minutes de jeu, Renaud est touché, Reevis va prendre sa place quelques instants plus tard.
Toujours la poisse !
Concarneau met à contribution Yoann. Les Vert et Blanc sont solides. On atteint la mi-temps sans dégât.
19 h 45, retour au chaud, silence dans le vestiaire, récupération puis les consignes de Bruno Naidon …
20 h 04, le Red Star ouvre la marque, tête superbe d’Eugène, le banc de touche se lève comme un seul homme.
Le délégué intervient aussitôt : « Asseyez-vous, Messieurs, je rappelle seul l’entraîneur à le droit de rester debout ! »
« Replacez-vous, hurle Alphonse aux joueurs ! »
Bonne nouvelle, le but … est « dans la caméra » !
Pas toujours facile de jongler entre vidéo, téléphone et appareil photo … comme le démontrera le petit raté vidéo de la fin de match (voir les actus de lundi)
Sur le banc de touche, la tension monte petit à petit, les consignes fusent de Bruno et d’Alphonse : « Bédi recule » « Yoann prend ton temps » « Grégo sur le gardien » « Ericcccc » … entendent-ils, les consignes ?
Les encouragements des supporters présents redoublent, ceux de Concarneau observent un grand silence.
20 h 27, Grégo pousse le ballon dans le but vide.
On respire mieux, même si la tension ne baisse pas. Rappelons-nous que Rennes à Bauer avait bien deux buts d’avance à quatre minutes de la fin ! Rien n’est joué.
La vigilance est de mise.
Derrière le banc de touche, un homme est heureux, au second but. Visage inconnu
« Vous êtes supporter du Red Star ? » … « Non, je suis de Quimper et on n’aime pas trop Concarneau ». Encore une histoire de clocher !
Le chrono tourne, 87, 88, 89, 90ème minute … quatre minutes de temps additionnel. Les supporters de Concarneau quittent la tribune.
Quatre minutes qui sont très longues, le banc n’en peut plus.
Coup de sifflet final, les remplaçants bondissent sur le terrain tout comme le 17ème homme.
Chacun se félicite, le cadeau de Noël est là. Les quatre points de la victoire.
Les joueurs remercient les supporters présents, Bruno Naidon dédicace le succès à toute la famille Red Star.
Le retour au vestiaire se fait dans une ambiance joyeuse … de fin d’année !
Petit à petit la tension redescend. Pendant que les joueurs prennent leur douche, « Ben » se charge de ranger tout le matériel, bien dégueu ….
Il faut récupérer les licences et la feuille de match auprès du délégué.
Bruno Naidon répond à la presse locale.
Ensuite, direction, le club house pour la réception organisée par le club de Concarneau.
On prend connaissance des résultats de la soirée.
Le téléphone n’arrête pas de sonner, le président, le vice-président, le président délégué … des supporters, Karim Bouamrane (délégué aux sports de la ville de Saint-Ouen), chacun à son petit message de félicitation.
Cette victoire fait du bien. Après deux échecs en Bretagne, le troisième voyage est le bon !
Peu avant 22 h, tout le monde regagne le car, les paniers repas sont distribués avant de prendre la route.
Et les parties de jeux vidéo ou de belote reprennent … alors que Eugène est le premier à s’endormir.
Un arrêt sur l’autoroute et on rencontre les joueurs de Villemomble de retour avec une victoire de Plabennec.
4 h du matin, le car stoppe devant le stade Bauer … les joueurs partent comme une volée de moineaux … pressés de retrouver leur nid !
Pendant une semaine, ils vont oublier le football … tout au moins les entraînements !
Le déplacement n’est pas tout a fait terminé pour certains, il faut ranger le matériel.
4 h 15. Bauer retrouve son calme.
Mission accomplie … prochain déplacement, Pontivy, en Bretagne, le 20 janvier.
En car ou en train, vous le saurez en 2007 !

© AllezRedStar.com 2006 ? GV -

Retour à la page d'accueil      Archives Photo

Avertissement concernant les droits d'auteur :

LES IMAGES CONTENUES SUR CE SITE NE SONT PAS LIBRES DE DROITS

et sont protégées par le Code de la Propriété Intellectuelle

(Loi n°92-597 du 1er Juillet 1992).

Quel que soit le mode de diffusion d'une photographie; exposition, reproduction, publicité, diffusion sur le net... elle doit être accompagnée de la mention du nom de l'auteur d'une façon lisible et évidente, sans possibilité de confusion.