LES CANDIDATS A LA REPRISE DU  RED STAR 93

LES CANDIDATS A LA REPRISE DU RED STAR

Ce mercredi 7 mai, Le Parisien dévoile les noms des candidats à la reprise du Red Star. Les dossiers doivent-être déposés avant 16 h, ce jour.
Le TGI de Bobigny se réunira le 15 de ce mois avant sans doute de mettre en délibéré sa décision pour quelques semaines.
Nous reproduisons la totalité de l'article du quotidien, signé Frédéric Gouaillard

"CE SOIR, les inconditionnels du Red Star auront une idée plus précise de l'avenir de leur club de football fétiche fondé il y a cent ans par Jules Rimet, le papa de la Coupe du monde. Placé en redressement judiciaire depuis le 21 novembre 2002, l'AS Red Star 93 est actuellement à la recherche d'éventuels candidats en vue d'un projet de plan de cession. La date limite de dépôt des candidatures étant fixée aujourd'hui à 16 heures, les passionnés sauront enfin si le Red a des chances de se trouver un nouveau patron. Ou bien si l'on file droit vers la liquidation judiciaire, le dépôt de bilan . Fortement endetté et mal en point sur le plan sportif (voir ci-dessous), le club de Saint-Ouen est à l'agonie. Sans l'apport des collectivités locales, les dirigeants n'auraient même pas pu faire face aux dépenses courantes cette saison. Selon nos informations, le passif de l'association s'élèverait à € 1,365 M (environ 9 MF). Dans ces conditions, on voit donc mal comment l'actuel président Claude Thuel serait en mesure de poursuivre l'activité, même si des rumeurs persistantes prêtent à Jean-Claude Bras - le président fondateur en 1978 - l'intention de déposer un plan de continuation.
Le juge tranchera le 15 mai
Mais il n'est pas le seul à regorger d'idées. Car le Red Star, cinq fois vainqueur de la Coupe de France, continue de faire rêver les passionnés. Au moins trois projets de reprise devraient être déposés sur le bureau de l'administrateur judiciaire en fin de journée. Celui de Jean-Yves Le Gourrierec, habitant de Saint-Ouen et patron d'une boîte de communication basée à Paris, repose sur un triptyque qu'il qualifie lui-même de populaire, ambitieux et raisonnable . Eric Charrier, ancien footballeur amateur, met, lui, l'accent sur les compétences tant dans le domaine du management que celui du sportif. C'est dans cette optique qu'il a fait appel à Pascal Grosbois, ancien responsable du centre de préformation de Villepinte, pour occuper les fonctions de directeur technique. Ces deux-là sont restés très discrets sur le nom de leurs partenaires financiers. Quant au troisième candidat, toujours selon nos informations, il s'agirait du Crédit foncier de France appuyé par le club de Sedan qui évolue en Ligue 1. L'organisme financier spécialiste du financement immobilier, semble sur le point de se porter candidat. Après avoir consulté la municipalité audonienne, il appartiendra ensuite à l'administrateur judiciaire d'étudier les différents projets, avant l'audience devant le tribunal de grande instance prévue le 15 mai. Les magistrats décideront alors de l'opportunité de désigner un repreneur ou de liquider purement et simplement l'association."

Page Suivante      Archives      Retour à la page d'accueil