FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 26 mars 2017 22:26
MATCH AMICAL : LILLE - RED STAR : 3-0 -LES PHOTOS DU MATCH DE L'EQUIPE 3 : RED STAR - RED STAR MONTREUIL : 2-2
MATCH AMICAL
Lille - Red Star : 3-0
Buts : Bissouma (23'), El Ghazi (69'), Benzia (89')
Avertissements : Mendy (28')
LOSC : Maignan - Corchia, Amadou, Gabriel, Palmieri (De Préville, 78') - Mavuba, Bahlouli, Bissouma (Kouamé, 80') - Bauthéac (Vanbaleghem, 85'), Kishna (Benzia, 62'), El Ghazi (Xeka, 85')
Entraîneur : Franck Passi
Red Star FC : Cros, Amieux, Hergault, Sylvestre, Mendy - Cros, Mexique, Chavalerin, Sane - Castelletto, Keita
Entraîneur : Claude Robin

LES PHOTOS DU MATCH DE L'EQUIPE 3 : RED STAR - RED STAR MONTREUIL : 2-2
Le reportage photographique de Thierry Antoine : Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 20 mars 2017 22:48
NOUVELLE DEFAITE DU RED STAR, CETTE FOIS DEVANT AMIENS : 0-1 - LES RESULTATS - DANS LA PRESSE - MATCH EN RETARD, AUXERRE BATTU PAR STRASBOURG : 0-2
RED STAR - AMIENS : 0-1 (0-0)
Minute de silence en mémoire de Youcef Touati

LES RESULTATS
Valenciennes - Tours : 4-0
Bourg-en-Bresse - Troyes : 2-4
Reims - RC Lens : 0-2
RED STAR - Amiens : 0-1
Auxerre - Strasbourg : 0-2
Clermont Foot - Niort : 0-1
Orléans - GFC Ajaccio : 1-1
Sochaux - Nîmes : 2-1
AC Ajaccio - Le Havre : 0-0
Brest – Laval : 3-0
Les Lensois sont premiers au classement en compagnie de Brest 52 pts, Reims est troisième avec 49 pts.
Le Red Star n'a plus que deux points sur l'équipe barragiste ... A la fin du mois, le Red Star devra battre Tours ... pour éviter de voir leur adversaire du jour les reprendre au classement.

Dans Le Parisien
Là, ça commence à devenir vraiment inquiétant. S'il a encore été loin de démériter, le Red Star a concédé sa troisième défaite consécutive ce vendredi soir au stade Jean-Bouin. Après Lens (2-3) puis Nîmes (2-0), c'est au tour d'Amiens de profiter de la fébrilité des Audoniens. Certes, cette fois-ci, aucune erreur individuelle grossière n'est venue les plomber. Mais le résultat est le même. Et la situation devient un peu plus critique pour le toujours 16e de Ligue 2, qui ne compte plus que deux points d'avance sur la place de barragiste. Désormais à un point du podium, Amiens SC, qui n'a pas non plus réalisé un grand match, peut, pour sa part, continuer à rêver de la montée.
Déjà privé de son attaquant Toudic, suspendu deux matchs après son expulsion à Nîmes, le Red Star a rapidement perdu son autre fer de lance offensif. Ngamukol, qui avait perdu son face-à-face avec le gardien amiénois (8e), a dû sortir sur blessure dès la 14e minute, remplacé par Sané. Le suppléant a bien failli débloquer la situation sur un centre de Hergault, mais sa tête a fini sur l'arête du but (33e). Bien en place et jouant vers l'avant, les Audoniens ont raté le coche, même si un léger relâchement avant la pause aurait aussi pu leur coûter cher. Mais ni la frappe de Manzala repoussée par Lembet (39e), ni la tête piquée à bout portant d'Adenon (45e+1), n'ont pas fait mouche.
Après la pause, le Red Star pourra encore regretter la frappe de Chavalerin captée par le gardien (69e). En tombant dans un faux rythme, le deuxième acte ne lui aura donc pas été favorable. Handicapés par une nouvelle sortie sur blessure, de Demel cette fois, remplacé par Mendy, les Franciliens ont encore fini par céder alors qu'ils n'avaient été mis en danger outre mesure. La frappe croisée à ras de terre du rentrant Charrier depuis les 16 mètres a suffi à mettre KO le Red Star (70e), qui ne s'en relèvera pas.
Le prochain déplacement à Tours le 31 mars vaudra encore plus son pesant d'or. En plein renouveau, à l'image de leur succès à Valenciennes (0-4) ce vendredi soir, les Tourangeaux sont revenus à deux longueurs des Audoniens. Ces derniers seront en plus privés de Toudic, Ngamukol et Palun, suspendus. En attendant, ils essaieront de profiter de la trêve internationale et d'un match amical contre Lille, au centre d'entraînement du LOSC, vendredi prochain, pour tenter de se rassurer.

RED STAR - AMIENS SC: 0-1 (0-0).
4 093 spectateurs. Arbitre: M. Ben El Hadj.
But. Charrier (70e).
Avertissement. Red Star: S. Keita (90e+5).
Red Star: Lembet - Palun, Castelletto, Demel (Mendy, 60e), Hergault (cap.) - Pi. Cros, Sylvestre - Mexique (S. Keita, 75e), Mhirsi, Chavalerin - Ngamukol (Sané, 14e). Entr. : Pires et Robin.
Amiens: Gurtner - El Hajjam, Adenon, Dibassy, Ielsch - N’Dombélé, Fofana (Charrier, 63e), Monconduit (cap.), Manzala (Lefort, 89e) - Tallo (Mamilonne, 86e), Kamara. Entr.: Pelissier.

Ecrit par : Gerard

 Flash Infos 17 mars 2017 16:51
YOUCEF TOUATI NOUS A QUITTE - LE GROUPE DU RED STAR
YOUCEF TOUATI, NOUS A QUITTE
En mort cérébrale depuis son accident de voiture, Youcef Touati, nous a quitté ce jeudi.
Toutes nos condoléances, à la famille de Youcef, à ses amis.

LE GROUPE DU RED STAR
Gardiens : Geoffrey Lembet, Alexis Sauvage, Lloyd Palun, Jérôme Hergault, Guy Demel, Formose Mendy, Jean-Charles Castelletto, Pierrick Cros, Ludovic Sylvestre, Xavier Chavalerin, Idriss Mhirsi, Jonathan Mexique, Grégoire Lefebvre, Florian Makhedjouf, Sékou Keita, Anatole Ngamukol, Abdoulaye Sané

Absents : Arnaud Balijon (Tendon d'Achille), Ronald Zubar (Reprise), Julien Toudic (Suspendu), Stephan Raheriharimanana, Tiécoro Keita, Kévin Diaz, Ludovic Soares, Alexandre Marfaing, Rémy Amieux, Naby Sarr, Issa Baradji, Pierrick Cros (Choix de l'entraîneur)

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 11 mars 2017 16:58
12 MARS 2017 : LE RED STAR A CENT VINGT-ANS, TETES DE SUPPORTERS DU 12 MARS 1997 - NIMES - RED STAR : 2-0, DANS LA PRESSE - MATCH EN RETARD
12 MARS 2017, LE RED STAR A CENT-VINGT ANS
Tête de supporters, il y a 20 ans, le 12 mars 1997, lors de Amiens - Red Star.
A voir : Go !

MATCH EN RETARD
Strasbourg - Brest : 4-1
Les Bretons sont à présents devancés par Reims à la différence de buts. En deux journées, Brest a perdu ses six points d'avance.
La course pour l'accession en L 1 est complètement relancé, surtout que si Lens l'emporte, lundi devant Sochaux ... trois formations seront en tête avec 49 pts à moins de dix journées de la fin !

DANS LA PRESSE
Le Parisien
Le club de Saint-Ouen, qui a 120 ans ce dimanche, jouait à Nîmes vendredi soir pour le compte de la 28e journée de Ligue 2.
Comme son entraîneur principal Claude Robin l'avait répété la veille, une réaction du Red Star était attendue ce vendredi soir à Nîmes, après la défaite (2-3) concédée sur le fil face à Lens (buts aux 87e et 93e minutes) une semaine plus tôt. C'est raté ! Longtemps dans le coup, les Audoniens ont encore fini par craquer, dans le dernier quart d'heure cette fois, enchaînant un deuxième revers consécutif. Leur série d'invincibilité de 5 rencontres (2 victoires, 3 nuls) est désormais bien loin.
Surtout, ils ont une nouvelle fois manqué l'occasion de prendre leurs distances avec le barragiste Orléans. Désormais invaincus depuis 11 journées (6 victoires, 5 nuls), les Crocos nîmois, eux, continuent leur remontée fantastique, pointant désormais à une longueurs du podium. Ce vendredi, ils n'ont pourtant enregistré que leur 3e succès à domicile en 15 réceptions.

Dominés et souvent acculés dans leur camp, au grand dam de leur entraîneur général Manuel Pires, les Audoniens ont souffert dans la première demi-heure. Paradoxalement, ce sont pourtant eux qui se sont créés les occasions les plus dangereuses, à l'image de la frappe de Toudic contrée et à deux doigts de lober le gardien (10e), de la reprise en déséquilibre de Ngamukol (32e) ou du plat du pied trop mou de Toudic (41e). Lembet a tout de même dû s'employer, notamment sur deux frappes dans la même miunute d'Alioui (14e). La maladresse nîmoise a fait le reste.
Tenant un peu plus le ballon après la pause, les Franciliens, soutenus par 70 supporteurs ayant fait le long déplacement, ont encore failli frappé dès la reprise sur un tir de Toudic encore repoussé par le gardien (48e). Bien qu'intenses et rythmés, les débats sont ensuite devenus stériles pour se limiter à une grosse bataille du milieu.
Et comme trop souvent ces derniers temps, il a suffi de nouvelles erreurs d'inattention des Audoniens pour faire basculer la rencontre. En n'appuyant pas assez sa tête en retrait pour Lembet, Lefebvre, le milieu relayeur reconverti latéral gauche, a d'abord vu Thioub lui passer devant et crucifier le gardien du Red Star (1-0, 73e). C'était ensuite au tour de Chavalerin d'effectuer une mauvaise relance qui profitait finalement à Valls, auteur du K.O. sur une demi-volée dans la surface (2-0, 80e). Avec 39 buts en 30 journées, la défense audonienne montre beaucoup trop de signes de fébrilité.
Et histoire de rendre la soirée encore plus cauchemardesque, Toudic s'est fait expulser après un accrochage avec Alakouch, lui aussi exclu (90e+32). A oublier...
FEUILLE DE MATCH
NIMES - RED STAR: 2-0.
Mi-temps: 0-0.
6 064 spectateurs.
Arbitre: M. Lavis.
Buts. Thioub (73e), Valls (80e).
Avertissements. Nîmes: Ripart (68e) ; Red Star: Ngamukol (42e), Palun (54e).
Expulsions. Nîmes: Alakouch (90e+2) ; Red Star: Toudic (90e+2).
Nîmes: Marillat - Alakouoch, Marin, Briançon (cap.), Angoula - Azouni, Savanier, Valls - Thioub, Alioui (Kouakou, 38e), Ripart. Entr.: Blaquart.
Red Star: Lembet - Hergault (cap.), Palun, Castelletto, Lefebvre - Sylvestre (S. Keita, 81e), Mexique - Ngamukol, Mhirsi, Chavalerin (Sané, 81e) - Toudic. Entr.: Pires et Robin.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 11 mars 2017 16:12
NIMES - RED STAR : 2-0 - LES RESULTATS DE VENDREDI
NIMES - RED STAR : 2-0

LES MATCHS DE LA SOIREE
Laval - Auxerre : 0-0
Tours - Orléans : 3-1
Strasbourg - Brest : samedi
RC Lens - Sochaux : lundi
Niort - Valenciennes : 2-1
GFC Ajaccio - Troyes : 3-0
Le Havre - Clermont Foot : 0-1
Amiens - Bourg-en-Bresse : 2-1
Reims - AC Ajaccio : 3-0
Nîmes - RED STAR : 2-0
Les équipes du bas de classement en dehors d'Orléans reprennent 1 point, Auxerre et Laval et 3 Tours


DANS LE PARISIEN
Interview de Guy Demel

Après deux mois d'indisponibilité, l'expérimenté défenseur (35 ans) recruté cet hiver par le Red Star compte s'investir au-delà du maintien en Ligue 2.
Même s'il devrait débuter sur le banc, la soirée s'annonce spéciale pour Guy Demel. C'est sous les yeux de sa femme et de ses trois filles, restées vivre à Marseille, que le défenseur de 35 ans défie Nîmes, le club qui l'avait lancé en D2 en 2000. Il y a une semaine, contre Lens (2-3), l'ex-international ivoirien, présent aux Coupes du monde 2006 et 2010, a connu des débuts contrastés avec le Red Star. Pour son premier match depuis son arrivée en janvier de Marseille Consolat (Nat.), il est sorti prématurément après que sa hernie discale s'est réveillée. Remis d'aplomb, le joueur qui a grandi dans la cité phocéenne avant de passer par l'Angleterre, l'Allemagne et l'Ecosse veut mettre son expérience issue d'un parcours hors du commun au
L'équipe a semblé déstabilisée après votre sortie ?
Lens dominait, mais on a su faire le dos rond. A 2-1, je me suis dit : il faut tenir à tout prix. Mais ça arrive, on l'a vu avec le PSG à Barcelone...
«On est maîtres de notre avenir»
Les joueurs ont parlé dans le vestiaire après le match. Pourquoi ?
C'était important que chacun s'exprime, dise ce qu'il pense. Il fallait vite évacuer la frustration pour aborder la semaine sans idée négative, avec le sourire. Mais on communique beaucoup en général. Le groupe a une très bonne mentalité.
Êtes-vous inquiet pour le maintien ?
On est maîtres de notre avenir. Le Red Star est un club avec une histoire, il est important pour ses supporteurs et une partie des Parisiens. Il y a beaucoup de choses en jeu, des salariés, des bénévoles, des gens qui s'engagent. Il faut en faire une force. La pression, il faut l'avoir, sans qu'elle nous pèse. On doit faire tout ce qui est en notre pouvoir pour maintenir le club en Ligue 2.
«J'ai envie de transmettre ce que j'ai connu»
Pourquoi le Red Star ?
Le projet m'a séduit. Le discours des dirigeants et du staff, leur approche du football, leurs idées pour l'avenir... J'aimerais apporter ma pierre à l'édifice après ma carrière. Même si je ne suis pas de la région, je sais qu'il y a un vivier énorme. Je suis un amoureux du foot, et ce n'est pas normal qu'il n'y ait pas de 2e club parisien en Ligue 1. Le Red Star a le potentiel et la légitimité pour l'être.
Rêviez-vous d'une telle carrière ?
Jeune, déjà jouer en CFA, c'était waouh ! Alors pro... C'était une autre époque, on lançait peu de jeunes. Le chemin a été long, dur et respectable. Tout au long de ce chemin, j'ai appris. Aujourd'hui, j'apprends encore. Je suis aussi venu parce que Manu (NDLR : Pires, l'entraîneur général) avait fait du très bon boulot au centre de formation de Nice, et en vue de ma reconversion, je voulais voir sa manière de travailler. Je passe mes diplômes. Je ne sais pas dans quel rôle, mais j'ai envie de transmettre ce que j'ai connu.
« C'est très important de sensibiliser les jeunes au partage »
C'est dans cette optique que vous avez cofondé un club à Marseille ?
Oui. En 2015, on a commencé par des stages de foot pendant les vacances. Les fonds récoltés sont reversés à une association venant en aide aux enfants malades. C'est très important de sensibiliser les jeunes au partage, de leur montrer la réalité des choses, qu'il y a des enfants comme eux qui vivent de vraies difficultés et qui sont courageux. Depuis septembre, c'est un vrai club, l'Ecole des champions de la Sainte-Victoire, qui fait de la préformation, des U 6 à U 13 en espérant des U 15 la saison prochaine. Moi qui ne pensais pas rester dans le football après ma carrière, finalement, j'ai été piqué.
Vous avez aussi créé une ligne de vêtements Aurélie Demel...
Oui, avec Aurélie, qui n'est pas ma femme. Elle est designeuse. Ça marche bien. J'aime le milieu artistique et la mode. C'est arrivé quand je pensais faire autre chose...
«L'Allemagne a fait de moi un homme»
Arsenal, West Ham, Dortmund, Hambourg, Dundee. Quel club vous a le plus marqué ?
Arsenal, où j'ai signé mon premier contrat pro. C'est là que j'ai réellement vu ce qu'était un professionnel. J'ai côtoyé de vraies stars, humbles et dingues de travail. Thierry Henry, Vieira, Pires, Wiltord, Bergkamp, Kanu, Keown. Je venais de nulle part, et ils se sont occupés de moi. C'était énorme !
Même si vous n'avez quasiment pas joué ?
J'avais 18 ans, je faisais partie des premiers jeunes Français à partir à l'étranger, avec Dabo et Sylvestre à l'Inter Milan ou Alladière à Arsenal. Les lois sur ces cas n'existaient pas, et la Fifa a mis six mois à statuer sur le mien. J'avais envie de jouer et je suis parti, sans regrets. Je suis content d'être allé en Allemagne, qui a fait de moi un homme.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 mars 2017 07:29
INFORMATION CONCERNANT YOUCEF TOUATI - LES PHOTOS DE RED STAR - LENS - UNE BREVE DE DANIEL - LES DEUX GROUPES DE NIMES - RED STAR
INFORMATION CONCERNANT YOUCEF TOUATI
Lundi, la presse, les sites avaient annoncé le décès de Youcef Touati, quelques heures après son hospitalisation à Beaujon, suite à son accident de voiture de la nuit précédente.
Information que nous avons repris
Par l'intermédiaire d'un ami, les informations sont les suivantes, à ce jour Youcef Touati n'est pas pas décédé.. Il est en "mort cérébrale".
Courage Youcef !

DANS LA MIDI LIBRE AVANT LA RECEPTION DU RED STAR
e vendredi 10 mars, à 20 heures aux Costières, à Nîmes, pour le compte de la 29e journée de Ligue 2, Nîmes Olympique (6e) accueille le Red Star (16e). La victoire est indispensable pour se mêler à la lutte pour l'accession.
Victime d'une béquille mercredi, Anthony Briançon fait partie du groupe des seize joueurs retenus ce jeudi après-midi, après l'entraînement, par Bernard Blaquart. Le défenseur croco ressent encore une douleur à sa cuisse droite mais il devrait pouvoir tenir sa place pour la réception du Red Star.
Quatre changements
Le technicien croco a apporté quatre changements au groupe victorieux à Bourg la semaine passée (1-0). Les suspensions de Diabaté et Garcia plus la blessure de Harek l'ont obligé à faire appel à Angoula, Paquiez et Marin. Le quatrième changement est un choix : Cissokho sort du groupe, Chamed lui étant préféré.

LES DEUX GROUPES DE NIMES - RED STAR
Geoffrey Lembet, Pierrick Cros -Lloyd Palun, Jérôme Hergault, Guy Demel, Formose Mendy, Jean-Charles Castelletto -Ludovic Sylvestre, Xavier Chavalerin, Idriss Mhirsi, Jonathan Mexique, Grégoire Lefebvre, Stephan Raheriharimanana -Julien Toudic, Sékou Keita, Anatole Ngamukol, Abdoulaye Sané

Absents : Arnaud Balijon (Tendon d'Achille), Ronald Zubar (Reprise), Pierrick Cros (Mollet), Florian Makhedjouf (Malade), Tiécoro Keita, Kévin Diaz, Ludovic Soares, Alexandre Marfaing, Alexis Sauvage, Rémy Amieux, Naby Sarr, Issa Baradji (Choix de l'entraîneur)

Le groupe de Nîmes : Marillat, Sourzac (g.); Alakouch, Marin, Briançon, Angoula, Paquiez, Azouni, Savanier, Valls, Fabre, Thioub, Alioui, Ripart, Kouakou, Chamed.
Absents: Gallon (pied) , Harek (ischio droit), Sissoko (genou), Cissokho et Aït-Fana (choix), Diabaté et Garcia (suspension).

EN LIGNE
Une nouvelle brève de Daniel : Go !

LES PHOTOS DE RED STAR - LENS
Le reportage complet de Philippe Le Brech : Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  6 mars 2017 23:20
DECES DE YOUCEF TOUATI - MATCH EN RETARD : VALENCIENNES - STRASBOURG : 2-1
DECES DE YOUCEF TOUATI
L'ancien joueur du Red Star, Youcef Touati a trouvé ce jour la mort dans un accident de voiture. Il avait 27 ans.
Nos sincères condoléances à la famille. Son père avait également le maillot audonien à la fin des années 80

A voir : Go !

MATCH EN RETARD
Valenciennes - Strasbourg : 2-1

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  5 mars 2017 23:40
MATCHS EN RETARD : TROYES - AMIENS : 4-0, ORLEANS - NIORT : 1-1 -LES ARRETS DE JEU FATAL AU RED STAR DEFAIT PAR LENS : 2-3
MATCHS EN RETARD : TROYES - AMIENS : 4-0, ORLEANS - NIORT : 1-1

LES ARRETS DE JEU FATAL AU RED STAR DEFAIT PAR LENS : 2-3

Le but de Ngamukol, photo de Philippe Le Brech


DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Le Red Star mène puis s'écroule face à Lens (2-3)
par Stéphane Corby
Geoffrey Lembet, le gardien du Red Star, a longtemps retardé l'échéance face à Lens.
Il y a un an, le Red Star avait été crucifié par Lens à la dernière seconde sur un but contre son camp de Palun (1-2). Ce vendredi soir, le scénario de Beauvais s'est reproduit au stade Jean-Bouin. Pas vraiment à la fête, les Audoniens ont pourtant tutoyé l'exploit grâce au but de Sané (2-1, 82e). Mais Habibou puis Lopez, dans le temps additionnel, ont ruiné leurs espoirs face au au candidat à la Ligue 1 (2-3). Après cinq matchs sans défaite, les hommes du duo Pires-Robin rechutent. Si le Red Star va mieux dans le jeu, il lui reste du chemin à parcourir pour assurer son maintien.
Avant ce final complètement fou, les Lensois avaient tiré les premiers, Bostock obligeant Lembet à une première parade (5e). La maîtrise était nordiste d'entrée de jeu et il fallait attendre la 25e minute, et la talonnade géniale de Ngamukol vers Mhirsi finalement contré, pour voir le Red Star dangereux. Devant des tribunes en ébullition, le match est lancé et va même se débloquer. Le centre millimétré de Makhedjouf trouve Ngamukol qui s'y reprend à deux fois pour ouvrir le score (32e). Le 5e but de l'attaquant audonien fait un bien fou à son équipe.
A la mi-temps, on se dit que le Red Star est finalement dans un bon jour. Mais Lens se charge de remettre les compteurs par Bourigeaud dès la reprise (1-1, 51e). A partir de là, les Nordistes vont poser leur empreinte sur les débats. Guy Demel, l'ancien défenseur de Marseille Consolat (Nat.) qui n'avait plus joué depuis trois mois, avait tenu la baraque jusque-là. Mais il quitte ses nouveaux partenaires, sa blessure au dos s'étant réveillée. Il laissera à Geoffrey Lembet, déjà décisif dans le temps additionnel à Niort (victoire 1-2), le soin de jouer les sauveurs. Le gardien multiplie les parades devant Zoubir (40e), Autret (48e), Fortuné (75e) ou Lopez (82e)... C'est alors que Sané, joker d'un Toudic timoré, entre en scène pour redonner l'avantage au Red Star. L'attaquant prolonge dans le but une reprise de volée de Chavalerin (2-1, 82e). Il restait alors dix minutes mais le Red Star ne tiendra pas longtemps...

FEUILLE DE MATCH
RED STAR - LENS 2-3 (1-0).
Spectateurs : 10 874. Arbitre : M. Batta.
Buts. Red Star: Ngamukol (32e), Sané (80e) ; Lens : Bourigeaud (51e), Habibou (87e), Lopez (90e + 2).
Avertissements. Red Star : Lefebvre (83e), Lembet (90e).
Red Star : Lembet - Hergault (cap.), Palun, Demel (F. Mendy, 53e), Lefebvre - Sylvestre - Ngamukol, Makhedjouf (Mexique, 67e), Mhirsi, Chavalerin - Toudic (Sané, 75e). Entr. : Pires et Robin.
Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Cvetinovic, Hafez - Autret (Habibou, 79e), Bostock, Bourigeaud, Zoubir - Erasmus (Fortuné, 52e), Lopez. Entr. : Casanova

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil