FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 12 nov. 2018 12:54
LES PHOTOS DE RED STAR - BEZIERS : 0-3 - SUCCES DE LA RESERVE 4-1 A ISSY, LES PHOTOS DU MATCH
LES PHOTOS DE RED STAR - BEZIERS : 0-3 (0-1)
Les photos de Jacques Martin et Thierry Antoine : Go !

Photo : Satli

RESERVE : ISSY - RED STAR : 1-4
Les photos de Jacques Martin : Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 nov. 2018 19:53
LA DEFAITE DEVANT BEZIERS : 0-3, PLOMBE LE RED STAR EN 19ÈME POSITION - TOUS LES RESULTATS
LES RESULTATS
La défaite devant Béziers, alors que Valenciennes l'emporte, lors d'un grand match face à Lens (4-2), plombe le Red Star à la 19ème place, l'AC Ajaccio 18ème a quatre points d'avance sur les Audoniens.
RED STAR – Béziers : 0-3
Le Havre – Sochaux : 3-2
Châteauroux – Metz : 1-2
GFCO Ajaccio – Troyes : 2-1
Lorient – Paris FC : 2-1
Clermont – Orléans : 3-0
Auxerre – Niort : 0-0
Grenoble – AC Ajaccio : 2-0
Valenciennes – Lens : 4-2
Brest – Nancy : lundi


Photo de Jacques Martin : Teddy Teuma

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 nov. 2018 16:23
LE RED STAR A BU LA PIQUETTE DEVANT BEZIERS : 0-3
LE RED STAR A BU LA PIQUETTE DEVANT BEZIERS 0-3 (0-1)
Une piquette qui donne la tête à l’envers, le Red Star va t-il se remettre de cette nouvelle défaite à Beauvais.
En tout cas, le mal est profond, l’effectif audonien dans sa grande majorité n’a pas le niveau de la L 2. Concernant le maintien, le Red Star peut toujours l’espérer du fait que quelques autres équipes n’avancent pas non plus. Les prochains matchs avant la trève seront décisifs. Il ne sera pas possible de chambouler de A à Z, l'effectif au marché hivernal.
Le parcours actuel, dans un stade qui sonne de plus en plus creux nous rappelle les années noires de Marville.
Celle de la descente de la D 2 en National mais surtout celle de National en CFA. Lors de seconde saison en National, le Red Star, professionnel avait un effectif pléthorique … qui s’est avéré catastrophique très rapidement, dans un stade désert comme aujourd’hui à Beauvais!
Nous souhaitons de tout coeur se tromper et que les Audoniens achèvent la saison à la 17ème place, cela est encore envisageable, mais il y a urgence se voir des joueurs se révolter sur la pelouse, de montrer un vrai collectif.
Cela est-il possible ?
Le match nul de Brest ne fut qu’une brève parenthèse, d’un début de saison très compliquée, la maladresse des Bretons, dans la conclusion avait bien aidé le Red Star, l’autre vendredi.
Devant Béziers, les équipiers de Mfulu (photo) ont montré leurs grosses lacunes. En dix minutes, le match était plié, vu la domination des Sudistes avec au bout un but !
Un Red Star incapable de prendre le jeu à son compte dès le coup d’envoi, comme souvent, la confiance gagne le camp adverse, après deux avertissements, la troisième occasion était la bonne.
Pourtant avant de venir à Beauvais, l’efficacité des attaquants de Béziers était encore plus maigre que celle des attaquants audoniens ! La différence était défensive, les joueurs de l’Hérault sont costauds et cela permet de gagner des matchs.
Béziers est beaucoup plus à l’aise loin de son stade. Un stade qui ont découvert tardivement, suite à des travaux de mises aux normes
En concédent, rapidement, ce but, la mission devenait compliquée !
La suite vous connaissez, un second but cinq minutes avant la pause … un début de seconde période à l’avantage des Vert et Blanc sans efficacité, les Bitterois ont ensuite enfoncé le clou, avec un troisième but, un score qui aurait pu être pire …
Le Red Star ne peut gagner un match à la maison avec deux tirs cadrés en 90 minutes ! La faute ne revient pas uniquement aux attaquants, dans tous les secteurs, le Red Star a montré une nouvelle fois toutes ses faiblesses actuelles … espérons-le !
Le week-end prochain, trève du championnat, il s’agira de franchir l’étape de Mende, en Coupe de France sans une sortie de route avant de se déplacer à Nancy, pour le match de la chute ou espérons-le de l’espoir avant d’accueillir Troyes !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 nov. 2018 16:21
LOURDE DEFAITE DU RED STAR A DOMICILE DEVANT BEZIERS : 0-3

LOURDE DEFAITE DU RED STAR DEVANT BEZIERS : 0-3

Dans Le Parisien
Pour son deuxième match sur le banc, l’entraîneur audonien a vécu une lourde défaite contre Béziers (0-3)
Le vent de la révolte n’a pas soufflé au-delà de la rade de Brest. Une semaine après le nul (1-1) plein de caractère ramené de Bretagne, le Red Star a lourdement chuté, vendredi soir à la maison, contre Béziers (0-3). Une vilaine habitude pour le 19e de Ligue 2 et un premier revers pour le nouvel entraîneur Faruk Hadzibegic... Onze jours après sa nomination, le successeur de Brouard entrevoit l’immensité du chantier qui se présente à lui...
Valérie Pécresse n'a, elle, pas porté chance cette fois au club parisien. Présente lors de la remontée en Ligue 2 contre Lyon-Duchère début mai, à Saint-Ouen, la présidente de la Région Ile-de-France avait fait le déplacement à Beauvais avec le maire de Saint-Ouen, William Delannoy, réaffirmant « sa volonté de revenir vite en région parisienne et à moyen terme dans un nouveau stade Bauer. »

En attendant, c'est sur les terres de Picardie que les joueurs tombent à nouveau. Ce duel de promus ne tarde d’ailleurs pas à se débloquer. Si Kanté voit sa première tentative repoussée par Douchez (5e), l'ancien attaquant du PFC transforme la suivante après avoir pris de vitesse Ferreira, côté droit (0-1, 10e). Le Red Star répond par Sao mais sa reprise est boxée par le gardien biterrois (16e). Faucher croise, lui, trop sa tête (24e) avant que Douchez sorte le grand jeu devant Savane (35e). Le duel semble s'équilibrer lorsque Béziers double la mise juste avant la pause. Le coup-franc de Sissoko est repoussé par Douchez sur Nouri pour le 0-2 (42e).
A la mi-temps, les propos d'avant-match d'Hadzibegic prennent tout leur sens. « On est 19e et il y a donc 18 montagnes devant nous... » A ce moment-là, Béziers semble, en effet, un sommet infranchissable... La seconde période le confirme. Brouillons dans le jeu et inefficaces devant le but, les Audoniens montrent trop de lacunes. Pire, ils se font crucifier en contre par Nouri (0-3, 75e). Et s’ils échappent à la même correction que contre Orléans (0-4), qui a scellé le sort de Brouard, c’est uniquement grâce au talent de Douchez, abandonné par sa défense. Vous avez dit révolte ?
FEUILLE DE MATCH
RED STAR - BEZIERS : 0-3.
Mi-temps : 0-2.
Spectateurs : 1 565. Arbitre : M. Lavis.
Buts : Kanté (10e), Nouri (42e, 75e).
Avertissements. Red Star : Derrien (21e), Ferreira (34e), Tomas (52e), Satli (90e).
RED STAR : Douchez - Ferreira (Mhirsi, 46e), Tomas, Satli, Sy - Sao, Derrien (Fontaine, 72e), Mfulu (cap.), Teuma - Faucher, Donisa (Berthier, 46e). Entr. : Hadzibegic.
BEZIERS : Marillat - Taillan, Atassi (cap.), Sidibé, Savane - Etou, Mostefa (Diakota, 70e) - Beusnard, Nouri, Kanté (Soukouna, 83e) - Sissoko (Rabillard, 70e). Entr. : Chabert.


Photo Jacques Martin, le Red Star devant Béziers

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  9 nov. 2018 12:17
LE GROUPE DU RED STAR DEVANT BEZIERS - DANS LA PRESSE
LE GROUPE DU RED STAR ET DE BEZIERS
Red Star : Sébastien Rénot, Nicolas Douchez – Harouna Sy, Xavier Tomas, Maxence Derrien, Matthieu Fontaine, Mourad Satli, Formose Mendy, Matias Ferreira – Grégoire Lefebvre, Teddy Teuma, Omenuke Mfulu, Grégory Berthier, Emmanuel Bourgaud, Idriss Mhirsi– Jordan Faucher, Moussa Sao, Julio Donisa
Chantôme est suspendu pour ce match
Béziers : Viot, Marillat – Savane, Atassi, Sidibé, Taillan, Lingani – Mostefa, Gbegnon, Diakota, Etou, Nouri, Elissalt – Rabillard, Kanté, Sissoko, Beusnard, Soukouna


Dans Le Parisien
Rigueur qui prédomine...
Lorsque Faruk Hadzibegic reçoit à Gennevilliers, c’est forcément devant une tasse de café. Le technicien a besoin de ses « 15 à 20 cafés par jour ». Autant dire que le préposé aux dosettes du Red Star ne chôme pas depuis la nomination sur le banc du Franco-Bosnien de 61 ans il y a onze jours.
Dans l’urgence la semaine dernière pour préparer sa première - plutôt réussie - à Brest (1-1), le successeur de Régis Brouard a déjà pris ses marques au centre d’entraînement. Ce vendredi soir contre Béziers, il en fera autant au stade Pierre-Brisson, que l’ex-Sochalien va redécouvrir plus de vingt ans après un certain Beauvais - Sochaux (1-1) en D 2 (1-1 le 3 novembre 1997).

Pour l’occasion, Hadzibegic a remis au goût du jour le principe de la mise au vert, dont il n’est pas forcément un adepte. Mais s’il a décidé de rallier dès ce jeudi l’hôtel de Beauvais, habituellement réservé pour la collation d’avant-match, c’est « à titre exceptionnel », précise-t-il, afin de passer encore plus de temps avec son groupe.
Des changements plus radicaux sont intervenus depuis sa nomination. Les cinq retardataires de la première semaine, écartés du déplacement à Brest, peuvent en témoigner. Rigoureux, sans être intransigeant, Coach Faruk a également banni l’utilisation du téléphone dans le vestiaire et avancé l’heure d’arrivée à l’entraînement de 15 minutes, soit une heure avant le début de la séance. Cet « obsédé du football » est, lui, présent à Gennevilliers « dès 7 h 30 - 8 heures tous les jours ». «Etre militaire aujourd'hui, ça ne marche pas, tempère-t-il toutefois. Il faut être exigeant et juste avec tous. Que tout le monde respecte les règles. » «Faruk a cette capacité à fédérer rapidement autour de lui et ça crée un climat confortable pour travailler », assure Nicolas Rabuel, son ancien adjoint à Valenciennes (L 2).
Formé au diplôme d’entraîneur par Gérard Houllier et Aimé Jacquet, le technicien s’est aussi beaucoup inspiré d’Arsène Wenger, qui l’avait accueilli en stage à Arsenal. A l’époque, il était aussi allé observer Valdano au Real Madrid, Heynckes au Bayern Munich ou encore Capello au Milan AC. « Il n'y a pas de recette miracle car chaque club est différent, ajoute-t-il. Un coach peut se tromper, mais il faut assumer ses décisions et faire ce qu’on dit. Un coach qui arrive est jugé tout de suite. C'est dans les premiers contacts qu'on gagne la crédibilité et la confiance du vestiaire. »
Les joueurs non-retenus doivent venir au stade à domicile
Fort d’une expérience longue de 23 ans, l’intéressé n’est pas toutefois dupe. « Aujourd’hui, il y a un nouveau con (sic) qui arrive, rigole-t-il, donc les joueurs sont réceptifs. Mon discours, c'est qu'on est 19e. Si on est en National, et je suis convaincu qu'on n’y sera pas, 90 % des emplois du club disparaissent. On est la locomotive du club et on a un responsabilité. »
Une responsabilité qu’il entend partager avec son staff, le même que son prédécesseur. « Il communique et consulte beaucoup avant de trancher », résume Rabuel. « Quelque part, on est fautifs aussi. Si le coaching est négligeant, les joueurs peuvent s'engouffrer dedans. » Dans ce domaine, il se réjouit d’avoir « trouvé un groupe sain ». Il a apprécié « le caractère et la volonté de ne rien lâcher à Brest ».
Sur la rade, il avait fait des choix forts. Outre les cinq écartés, il a laissé Formose Mendy, capitaine sous l’ère Brouard, sur le banc. Le brassard est revenu à Omenuke Mfulu. « Le choix du capitaine, c'est le choix du groupe, justifie-t-il. On s'est réuni avec cinq cadres. Nicolas (Douchez) et Clément (Chantôme, suspendu ce week-end) sont au dessus de ça. Il n’y pas de choix définitif, ni de sanction, mais il faut changer des choses et faire en sorte que les places de titulaires soient chères. »
Pour les joueurs non-retenus pour les matchs à domicile, la donne a aussi changé. Invités à s’entraîner à part la veille des rencontres, ils sont aussi priés de se déplacer à Beauvais pour venir soutenir leurs petits camarades. « On a besoin de tout le monde », conclut Hadzibegic.
RED STAR - BEZIERS, vendredi (20 heures).
Stade Pierre-Brisson, à Beauvais. Arbitre : M. Lavis.

Dans le Midi Libre
Pour Laurent Solsona, Béziers s'attend à "un gros combat", vendredi face au Red Star

L'entraîneur adjoint, Laurent Solsonna, confiant avant le déplacement au Red Star.
ASB

Publié le 08/11/2018 à 15:56 / Modifié le 08/11/2018 à 16:08
S'abonner
7 partages
Football, Sport, Ligue 2
Quelques minutes avant son départ pour la région parisienne, Laurent Solsona, l’entraîneur adjoint de l’ASB, a répondu à nos questions à la veille d’un match très important face au Red Star...
Comment a réagi le groupe après la défaite face à Lorient ?

"Positivement, et ce malgré le scénario. On sait très bien que c’est de la malchance, beaucoup plus qu’une contre-performance. La malchance, tu ne peux rien y faire, même si c’est clair que cette défaite nous a blessés. Mais en même temps, on a conscience de ce que l’on a fait, de ce que nous avons montré. C’est ce qui nous a permis de reprendre l’entraînement avec des ondes positives et de bien travailler durant toute la semaine. C’est derrière nous".
Ça passera par un résultat au Red Star !
Qu’attendez-vous de cette rencontre face au Red Star ?
"Ce sera un gros combat. On sait qu’il y a souvent un déclic après un changement d’entraîneur, d’autant que ce sera son premier match à domicile. Les joueurs du Red Star vont être remontés pour prendre des points et faire bonne impression. Mais on sait ce que l’on doit faire, on a un plan de jeu qu’on tentera de mettre en place. On continue notre petit bonhomme de chemin, en espérant atteindre la barre des vingt points à la trêve hivernale. Ça passera par un résultat au Red Star".
Un match... à six points !
Vous aurez la possibilité de faire un gros coup dans ce match à six points. Vous y pensez ?
"Sincèrement, on ne se met pas ça dans la tête. Ça ne sert à rien de se mettre une pression supplémentaire. D’autant qu’à l’inverse, le Red Star peut revenir à deux points de nous. Ce qui est certain, c’est qu’on ira avec l’ambition de ne pas perdre et de prendre des points, sans se projeter sur quoi que ce soit. La route est tellement longue que

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  7 nov. 2018 13:24
LE RED STAR GAGNE EN LIGNE DES CHAMPIONS !
LE RED STAR L'EMPORTE EN LIGUE DES CHAMPIONS SUR LIVERPOOL : 2-0 !
Etoile Rouge devenant Red Star, logique, dans le Daily Express mais l'emblème de l'Etoile Rouge de Belgrade est celle du Red Star … de Saint-Ouen … actuellement à Beauvais !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  6 nov. 2018 18:37
SURPRISE : AUXERRE L'EMPORTE 1-0 A METZ, LE LEADER - LES PHOTOS DE LA VICTOIRE DE LA RESERVE AUDONNIENNE - BREST - RED STAR : 1-1 - LES RESULTATS DE SAMEDI
BELLE VICTOIRE EN RESERVE SUR LES GOBELINS : 7-1
Les photos de Thierry Antoine : Go !

ET LES 17 ANS, VAINQUEURS DE GARGES
Les photos de Thierry : Go !


LES RESULTATS DE SAMEDI
Lens – Châteauroux : 0-1
Béziers – Lorient : 0-1
Orléans – Grenoble : 0-3
Niort – Le Havre : 1-0
Troyes – Valenciennes : 4-2
Metz - Auxerre : lundi 20 h 30

BREST – RED STAR : 1-1
But : Charbonnier (74 ème) Faucher (34ème)
Paris FC – Sochaux : 0-0
Nancy – Clermont : 0-1
AC Ajaccio – GFCO Ajaccio : 1-2

DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Le Red Star tient le choc à Brest (1-1) pour la première de Faruk Hadzigebic
Le nouvel entraîneur du 19e de Ligue 2, qui a remplacé Régis Brouard lundi, a failli signer des débuts fracassants chez le 3e ce vendredi soir avant de devoir se contenter d’un point.
Il est encore trop tôt et surtout trop facile d’évoquer un effet Faruk Hadzibegic. Mais pour la première sur le banc du remplaçant depuis lundi de Régis Brouard, qui a payé la nouvelle déroute contre Orléans (0-4), le Red Star a ramené un bon point de Brest. Et encore, le 19e de Ligue 2 a bien failli réussir le coup parfait chez le 3e qui restait sur sept succès d’affilée avant le début de semaine et ses nuls (2-2) à Clermont et donc ce vendredi.
Les promus audoniens ont mené jusqu’au dernier quart d’heure avant de manquer le hold-up parfait par Donisa dans les arrêts de jeu (90e+3). Il s’en est fallu de peu pour que le Red Star revienne de la rade avec les trois points, comme lors de ses deux précédents passages en Ligue 2, le 19 février 2016 et 23 janvier 2017 (0-1 à chaque fois). L’ex-entraîneur de Valenciennes (L 2) a tout de même réussi ses débuts et stoppé l’hémorragie.
Quatre jours après son arrivée, le coach avait déjà pris une décision forte en écartant cinq joueurs arrivés en retard à l’entraînement mardi. Il a en réservé d’autres avant le coup d’envoi en plaçant sur le banc des titulaires de l’ère Brouard (le capitaine Mendy, Lefebvre, Berthier ou Bourgaud) et en alignant un 4-3-3 avec le défenseur central Derrien placé en sentinelle.
Tension en fin de match et expulsion de Chantôme
Il fallait bien ça pour faire face aux assauts répétés des Brestois. Les Audoniens pouvaient remercier leur poteau d’avoir repoussé une frappe de Pi (10e) et leur gardien Douchez, qui a sorti le grand jeu sur des tentatives de Pi (27e) et d’Autret (30e, 33e). L’agressivité demandée dans la semaine par Hadzibegic n’a pas seulement trouvé tout son sens dans l’esprit de corps mis par ses hommes pour casser les vagues adverses. Elle a également été symbolisée par cette récupération de Sy sur un dégagement du portier qui a permis à Faucher de lober ce dernier et de signer son 2e but de la saison, après celui du succès contre Auxerre (1-0) le 24 août.
Le hold-up était bien engagé. Et on pensait qu’il pourrait aller au bout en voyant le Red Star moins sous pression après la reprise. C’était sans compter sur l’inévitable Charbonnier, auteur de son 12e but de la saison à la réception d’un coup-franc boxé par Douchez (75e). La tension de la fin de match et l’expulsion de Chantôme n’ont finalement pas changé le scénario. Donisa, lui, aurait pu. « On a des regrets par rapport à ça, a reconnu le capitaine Mfulu au micro de BeIN Sports, mais c’est un point important. Personne ne nous attendait ici. On est sur la bonne voie. »

BREST - RED STAR : 1-1.
Mi-temps : 0-1.
Arbitre : M. Pignard.
Buts. Brest : Charbonnier (75e) ; Red Star : Faucher (34e).
Avertissements. Brest : Belkebla (7e), Weber (69e), Pi (79e) ; Red Stara : Tomas (37e), Donisa (48e), Chantôme (79e), Douchez (79e).
Expulsion. Red Star : Chantôme (90e+2).
Brest : Larsonneur - Belaud (cap.), Castelletto, Weber, Bernard - Belkebla (Ayasse, 67e), Pi - Faussurier, Autret, N’Goma (Butin, 59e) - Charbonnier. Entr. : Furlan.
Red Star : Douchez - Ferreira (Fontaine, 73e), Tomas, Satli, Sy - Derrien, Chantôme, Mfulu (cap.) (Berthier, 87e) - Sao, Faucher (Teuma, 70e), Donisa. Entr. : Hadzibegic.

Jordan Faucher (photo) auteur de son second but de la saison

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  1 nov. 2018 23:29
AVANT BREST - RED STAR, DANS LA PRESSE - LE GROUPE
DANS LA PRESSE
Dans Le Télégramme avant Brest - Red Star

Alors que le Stade Brestois, 3e, reçoit le Red Star, 19e, vendredi (20 h) pour le compte de la 13e journée de Ligue 2, l’entraîneur finistérien, Jean-Marc Furlan, s’attend à une rencontre très compliquée, à cause du récent changement d’entraîneur effectué par le club francilien.
Allez-vous faire tourner, pour ce qui va être votre deuxième match en quatre jours ?
Lorsqu’il y a deux matchs aussi rapprochés, pour l’avoir vécu durablement dans ma carrière, ce n’est pas le deuxième qui est pénalisant. Même si on a moins de récupération que le Red Star, sur le plan athlétique, c’est la troisième rencontre qui marque le plus, quand vous en jouez trois en six jours par exemple. S’il n’y a pas de petits pépins ce soir (jeudi), à l’entraînement, il n’y aura pas de roulement. J’aimerais que des garçons comme Brendan Chardonnet, Pierre Magnon et Hugo Magnetti participent plus, car ils méritent de jouer, mais l’équipe est compétitive. C’est pour ça que je suis en colère de ne pas être qualifié en Coupe de la Ligue, parce que ça nous permettrait de jouer trois compétitions. Puis, c’est compliqué de faire tourner en défense. On prend beaucoup moins de risques quand on prend des points.
Le Red Star vient récemment de changer de coach. Ça doit être forcément plus compliqué de préparer le match…
Mon staff s’occupe de superviser l’adversaire depuis le début de la semaine. Ils sont très embêtés parce qu’on ne sait pas du tout si Faruk (Hadzibegiv), qui vient de prendre le club (en succédant à Régis Brouard), va faire des changements stratégiques, ou organisationnels. C’est pour ça que depuis le premier jour de ma carrière d’entraîneur, je me focalise surtout sur mon équipe. On va regarder si on est en capacité de maintenir le niveau de football qu’on a depuis sept matchs.
Vous allez recevoir consécutivement les deux derniers (Nancy, 20e, le 12 novembre). On imagine que vous auriez préféré les affronter il y a trois semaines.
Ah oui, les les changements d’entraîneur suscitent généralement des résultats positifs immédiatement (Alain Perrin vient de remplacer Didier Tholot à Nancy). Ça tombe au plus mauvais moment pour nous (rires). Mais c’est aussi un challenge, parce qu’on sait qu’on a des points d’avance sur le parcours qu’on avait imaginé. Ce qui m’intéresse, c’est de voir si on est capable de prolonger ces huit semaines de très haut niveau. Quand vous êtes entraîneur dans ma situation, prendre le Red Star à ce moment-là vous fait peur, parce que votre équipe a tout à perdre, alors que l’autre a tout à gagner.

Dans Le Parisien
Nommé lundi à la tête du promu et 19e de Ligue 2 en remplacement de Régis Brouard, le nouvel entraîneur commence sa mission pour le moins compliquée par un périlleux déplacement à Brest ce vendredi soir.
Faruk Hadzibegic refuse d’être considéré comme le pompier de service appelé au chevet des causes perdues. C’est pourtant bien dans le but de réussir la très délicate mission du maintien que Patrice Haddad, président d’un Red Star 19e de Ligue 2, a fait appel à ses services lundi en remplacement de Régis Brouard après la nouvelle déroute contre Orléans (0-4).
S’il a connu plus de réussites (Niort, Dijon et Valenciennes maintenus en Ligue 2) que d’échecs (Bastia relégué en National et Arles-Avignon en Ligue 2) dans cet exercice, le Franco-Bosnien de 61 ans se retrouve peut-être face au défi le plus corsé qu’il ait eu à relever. Déjà parce que le promu n’a pas les moyens des précédents clubs qu’il a essayé de redresser. « J’ai eu la confirmation cette semaine de ne pas m’être trompé en acceptant ce challenge », a toutefois répété le technicien à la veille d’une première périlleuse à Brest (3e).
« Mais je n’ai pas de baguette magique pour tout changer en quatre jours », a enchaîné celui qui a déjà imposé sa patte sur son nouveau groupe. Sur les sept joueurs (Charruau, Raheriharimanana, Vidal, Camara, Mhirsi, Lapoussin, Diallo) dont il a choisi de se passer sur la rade, en plus de Baradji (cheville), Seidou (genou) et Diakité (suspendu), cinq ont été éconduits pour un retard à l’entraînement mardi matin. « Ça arrive dans tous les groupes », a-t-il relativisé, même s’il a modérément apprécié ces écarts. Comme si certains n’avaient pas conscience de la situation d’urgence.
«On ne doit pas accepter d’être 19e », martèle Faruk Hadzibegic, le nouveau coach du Red Star
D’où un maître-mot répété en boucle : « exigence ». « Je sens une énergie positive, une bonne volonté, mais j’ai l’impression aussi qu’on est trop gentils, pas assez exigeants envers nous-mêmes et les collègues, a constaté Hadzibegic. Il y a une bonne ambiance de potes, mais si on frappe à 50 m du but ou si on rate un contrôle, il ne faut pas dire : bien joué, pas grave. On ne doit pas accepter d’être 19e. Il faut en avoir honte, avoir de l’orgueil. » Un manque d’esprit de révolte encore criant contre Orléans. Les leaders de vestiaire et de terrain affirmés font défaut, malgré la présence des anciens Parisiens, Douchez et Chantôme.
En attendant d’éventuels renforts au mercato d’hiver, l’ancien entraîneur de Valenciennes va donc devoir composer avec ce groupe conséquent en quantité (28 joueurs), mais limité en qualité et en expérience. Même s’il estime avoir repris « une équipe qui ne vaut pas la 19e place », force est de constater que le recrutement estival n’a pas été très efficace. Le club a tenté beaucoup de paris, qui ne sont pas avérés payants, entre ceux venant d’au-dessous (Donisa, Vidal) ou de contrées lointaines des standards de la L2 (Faucher, Tomas), et ceux qui ne jouaient pas ou peu (Berthier, Bourgaud, Douchez, Chantôme, Sao).
L’exil à Beauvais pour les matchs à domicile, disputés devant un public clairsemé et éteint en raison du boycott des ultras, constitue aussi un sérieux un handicap. Bref, Faruk Hadzibegic a du pain sur la planche.

BREST - RED STAR, vendredi (20 heures), stade Francis-Le-Blé. Arbitre : M. Pignard.
Red Star (parmi) : Douchez, Renot - Ferreira, Derrien, Mendy, Tomas, Fontaine, Sy, Satli - Chantôme, Teuma, Mfulu, Bourgaud, Berthier, Lefebvre - Sao, Donisa, Faucher. Entr. : Hadzibegic.

Photo, le 29 avril 1978, Brest jouait à Bauer : 0-0

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil