FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 17 août 2019 23:48
VICTOIRE ECLATANTE DU RED STAR A BOURG-EN BRESSE : 4-1 (2-0)
VICTOIRE ECLATANTE DU RED STAR A BOURG-EN BRESSE : 4-1 (2-0)
Arbitre : M. Paradis.
Buts. Bourg : Nirlo (49e) ; Red Star: Chahiri (27e s.p, 79e.), Sao (35e), Arab (83e )
RED STAR : Charruau - Labor, Karamoko, Mendy (cap.), Hamache - Goujon, Arab, Roye - Sao (Baradji, 75e), Verdier (Fontaine, 57e), Chahiri (I. Camara, 86e). Entr. : Bordot.

Grâce à ce succès, le Red Star se positionne dans le groupe des seconds à deux points de Dunkerque. Le leader qui sera le prochain adversaire du Red Star, vendredi prochain à Bauer.
Devant Bourg-en Bresse, le Red Star a pris une éclatante revanche après son élimination face à la même équipe, mardi, en Coupe de la Ligue.
Le grand homme de la soirée, Mehdi Chahiri, l'ancien joueur de Dunkerque a marqué deux nouveaux buts. Cinq en trois matchs (trois en championnat et deux en coupe). Espérons que vendredi, il sera autant en réussite face à son ancienne formation.
A noter le premier but du jeune Saïd Arab (en photo), âgé de 19 ans qui était joueur de la réserve la saison dernière.
Excellent départ du Red Star en National

DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Par Laurent Pruneta
Quatre jours après son élimination en Coupe de la Ligue (2-2, 7-6 aux tirs aux buts), le Red Star a pris une éclatante revanche sur le terrain de Bourg-en-Bresse (4-1). Le relégué de Ligue 2 a envoyé un message fort chez un autre prétendant à la montée.
Avec Mehdi Chahiri (23 ans), le Red Star a, sans aucun doute, réussi une belle pioche. L'ancien attaquant de Dunkerque (26 matchs, 2 buts en National la saison dernière) est l'homme de ce mois d'août.
Déjà buteur face à Toulon (1-1), auteur d'un doublé mardi lors de la première manche en Coupe de la Ligue, il a encore régalé. Après avoir ouvert le score sur penalty (0-1, 27e), Chahiri a inscrit le but du break d'une somptueuse frappe en lucarne des 25 mètres (1-3, 79e). En une semaine, il a donc marqué 5 buts.
Les autres joueurs offensifs se sont aussi distingués. Pour sa première apparition sous le maillot vert et noir, Nicolas Verdier (ex-Gazelec, Brest, Malines, Laval) a offert une passe décisive à Moussa Sao. Enfin, le jeune Said Arab (19 ans) a clôturé le festival d'une frappe enroulée en lucarne (1-4, 81e).


Ecrit par : gerard

 Flash Infos 17 août 2019 21:42
BOURG EN BRESSE - RED STAR : 1-4
BOURG-EN BRESSE - RED STAR : 1-4
Buts : Nirlo 49ème Chahiri sur Pen. 26ème et 79ème, Sao 35ème, Arab 83ème

Pour suivre le match, en direct vidéo : Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 17 août 2019 10:58
LA SOIREE DE NATIONAL, LES RESULTATS - DANS LA PRESSE AVANT BOURG-EN-BRESSE - RED STAR - LE GROUPE DU RED STAR
LA SOIREE DE NATIONAL, LES MATCHS
Villefranche - Lyon Duchère : 0-2
Dunkerque - Béziers : 2-1
Créteil - Boulogne : 1-0
Concarneau - Le Puy : 1-1
Avranches - Bastia-Borgo : 1-0
Laval - Cholet : 2-0
Toulon - GFC Ajaccio : 1-1
Pau - Quevilly-Rouen : 4-2
Bourg-en-Bresse Peronnas - RED STAR FC : décalé à samedi 20 h

CLASSEMENT
1. Dunkerque 9 pts, 2. Laval, Créteil 7 pts … 8. Red Star 4 pts

AVANT BOURG-EN-BRESSE - RED STAR
Dans Le Parisien
Laurent Pruneta
National : Charruau, un champion du Monde qui retrouve la lumière
Après quatre saisons où il a peu joué, le gardien Paul Charruau, sacré avec les moins de 20 ans français en 2013, a démarré la saison comme titulaire au Red Star.
La dernière fois que Paul Charruau avait enchaîné deux matchs en championnat, cela remontait à février 2016 en Ligue 2 avec Valenciennes. Une éternité. « Ça fait forcément du bien à la tête », souligne le gardien de 26 ans, titulaire ce samedi (20 heures) à Bourg après ses débuts contre Toulon (1-1).
Le départ de Sébastien Rénot à Troyes a redessiné la hiérarchie du poste au Red Star. Si David Oberhauser (ex-Gazélec Ajaccio) a été recruté, Vincent Bordot a choisi, pour le moment, d'aligner Charruau, cantonné à un rôle de numéro... 3 depuis son arrivée en février 2018. « Paul a montré de belles choses jusqu'à maintenant et j'ai besoin de le revoir, explique le coach audonien. À un moment, il faudra que je prenne une décision (NDLR : sur la hiérarchie). »
« Après tout ce que j'ai traversé, j'ai faim », assure Paul Charruau
Sacré champion du Monde des moins de 20 ans en 2013 avec les Areola, Umtiti, Thauvin ou Pogba, Charruau apprécie ce retour dans la lumière. « Quand on est compétiteur, on aspire forcément à jouer, reconnaît-il. Ça confirme qu'il ne faut jamais lâcher, même quand c'est compliqué. Car les opportunités peuvent arriver quand on s'y attend le moins. Je ne parlerai pas de récompense car je me suis toujours accroché pour revivre de tels moments. Mais je suis content de moi. On a forcément plus de mérites à s'accrocher quand ça va moins bien. J'ai connu le très haut avec le titre de champion du Monde puis le très bas. Ça forge le caractère. Après tout ce que j'ai traversé, j'ai faim. »
La première cassure était intervenue à Valenciennes. Malgré sa part active jouée dans le maintien (15 matchs en L2), les dirigeants recrutent Damien Perquis. « Ça a été un coup d'arrêt et j'ai préféré signer à Bastia car il valait mieux être numéro 2 en L1 qu'en L2 », reconnaît Charruau. S'il remplace avec brio Jean-Louis Leca le 5 novembre 2016 à Lyon (défaite 2-1) - « j'ai eu beaucoup de retours positifs sur ma prestation »-, une altercation avec le staff bastiais met fin brutalement à l'aventure corse.
En 3e année dans une école de commerce
Au mercato de janvier, il est ensuite prêté in-extremis au Paris FC (alors en National) en échange d'Alexis Thébaux. Mais les choses sont claires : il n'arrive qu'en numéro 3 derrière Vincent Demarconnay et Thomas Aupic. « Je n'ai pas joué mais c'était prévu », explique le gardien qui a ensuite connu 7 mois de chômage après la résiliation de son contrat avec Bastia. « Dans ces moments-là, il ne faut pas baisser la tête même si parfois c'est difficile de se lever le matin pour aller s'entraîner seul et sans beaucoup d'espoir, reconnaît-il. Revenir près de ma famille (NDLR : il est originaire de Sèvres) m'a fait du bien. Le soutien de mes parents, mes sœurs et mes amis a été exceptionnel. Ils m'ont permis de ne pas renoncer et de toujours croire en moi. »
Alerté de sa situation dans un article publié dans nos colonnes, le président du Red Star Patrice Haddad lui tend la main. Il est (encore) numéro 3 dans le groupe qui remonte en L2 en mai 2018. « J'ai relativisé car j'étais déjà content de retrouver une structure pro et de reprendre goût à l'effort dans un super groupe. J'ai aussi eu la chance de tomber sur Faouzi (NDLR : Amzal, entraîneur des gardiens) qui est top professionnellement et humainement. »
Parallèlement à sa carrière, l'homme reprend ses études. Il est aujourd'hui en 3e année dans une école de commerce à Paris. « J'ai besoin de cet équilibre mental et intellectuel. Mais je trouve dommage qu'on ne valorise pas assez le double cursus sport de haut-niveau-études. »

LE GROUPE DU RED STAR
Red Star : David Oberhauser, Paul Charruau – Matthieu Fontaine, Matias Ferreira, Jérémy Labor, Hamadou Karamoko, Formose Mendy (cap.), Yanis Hamache – Loïc Goujon, Jimmy Roye, Mehdi Chahiri – Ismael Camara (photo), Moussa Sao, Said Arab, Sekou Baradji, Nicolas Verdier.
Match à 20 h

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 14 août 2019 15:04
DANS LA PRESSE, LA COUPE DE LA LIGUE
LA COUPE DE LA LIGUE
DANS LA PRESSE
Le Progrès
FBBP 01 - Red Star
2-2 (7 tab à 6)
Pour affronter le Red Star en Coupe de la Ligue, Karim Mokeddem avait décidé de changer la moitié des joueurs de champ qui avaient débuté à Béziers (1-2), vendredi dernier en National, et de titulariser des éléments peu utilisés en début de saison : Perradin, Da Costa, Ribelin et Nabab.
Dans cette configuration, le FBBP 01 subissait en première période face à des Franciliens plus incisifs dans les duels et plus fluides offensivement. Si Pichot sortait d’une main ferme la frappe d’Arab (4e), la deuxième occasion franche du Red Star était la bonne. Au terme d’une belle action collective, Chahiri exploitait une remise en retrait de Camara (0-1, 29e).
L’ancien Dunkerquois profitait d’un mauvais renvoi de la défense bressane pour doubler la mise avant la pause (0-2, 42e), sanctionnant toutes les approximations du FBBP 01.
Au retour des vestiaires, les joueurs de Karim Mokeddem montraient un visage bien plus intéressant dans un nouveau système, le 4-4-2 en losange. Nabab réduisait immédiatement le score d’un coup franc enroulé de l’extérieur de la surface (1-2, 48e). C’est encore le Guadeloupéen qui coupait un centre tendu d’Irep pour égaliser (2-2, 76e).
La qualification se jouait aux tirs au but, et les deux parades de Pichot permettaient au FBBP 01 de se qualifier pour le deuxième tour.
Bourg-en-Bresse Péronnas - Red Star : 2-2 (7 tab à 6)
A Bourg-en-Bresse, stade Verchère, Football Bourg-en-Bresse Péronnas élimine le Red Star 7 tirs au but à 6 (0-2 à la mi-temps ; 2-2 à la fin du temps réglementaire).
Arbitre : M. Bouille. 853 spectateurs environ.
Buts : Nabab (48e, 76e) pour Bourg-en-Bresse Péronnas ; Chahiri (29e, 42e) pour le Red Star.
Tirs au but : réussis par Lacour, Romany, Irep, Sacko, Nirlo, Boujedra, Perradin, raté par Lemb pour Bourg-en-Bresse Péronnas ; réussis par Goujon, Chemlal, Baradji, Hamache, Roye et Arab, ratés par Sao et Mendy pour le Red Star.
Avertissements : Irep (50e), Sacko (85e) à Bourg-en-Bresse Péronnas ; Mendy (19e), Karamoko (38e) au Red Star.
Bourg-en-Bresse Péronnas : Pichot - Perradin, Lacour, Romany - Da Costa (Boujedra, 46e), Sacko, Nirlo (cap), Ribelin, Irep - Nabab, Lemb.
Entraîneur : Karim Mokeddem.
Red Star : Oberhauser - Ferreira, Mendy (cap), Karamoko, Hamache - Arab, Goujon, Roye (photo) - I. Camara (Baradji, 82e), Nzuzi Mata (Chemlal, 90e), Chahiri (Sao, 74e).
Entraîneur : Vincent Bordot.

Dans Le Parisien
Le Red Star éliminé au bout du suspense
Après avoir longtemps mené au score, le Red Star s’est finalement incliné à Bourg à l’issue de la séance de tirs au but. Il est éliminé de la Coupe de la Ligue dès son entrée en lice.
Malgré son doublé, Mehdi Chahiri n’a pas pu empêcher la défaite (7-6 aux tirs au but) et l’élimination du Red Star à Bourg-en-Bresse lors du premier tour de la coupe de la Ligue.
L'histoire se répète pour le Red Star ! Comme l'an dernier, le club a été sorti dès son entrée en lice de la Coupe de la Ligue. Mais, cette fois, le scénario est encore plus cruel. C'est en effet au terme d'une interminable et insoutenable séance de tirs au but, et après avoir longtemps mené 2-0 dans le temps réglementaire, que le club du 93 a été éliminé, ce mardi soir, à Bourg-en-Bresse, lors d'un duel entre pensionnaires de National. C'est le malheureux capitaine Formose Mendy qui a manqué l'ultime tir (7-6).
«Le plan quand tu mènes 2-0 est de garder le score le plus longtemps possible pour que l'adversaire libère des espaces, notre objectif aurait été de profiter des espaces, confie le coach Vincent Bordot. Mais le match bascule à la 47e sur un coup franc, un superbe but. Après ils peuvent prendre le temps de se remettre en place pour revenir. On n'a pas été assez discipliné. C'est dommage car on n'était pas vraiment en danger. Bourg a joué mais ne s'est pas crée trop d'occasions. »
Côté satisfaction la nouvelle belle prestation de Mehdi Chahiri. Auteur de deux buts en 26 apparitions avec Dunkerque en National la saison passée, le milieu de terrain (23 ans) vient d'inscrire 3 buts en deux matchs sous ses nouvelles couleurs. Le natif de Grande-Synthe pensait d'ailleurs sans doute avoir fait le plus dur en réalisant un doublé en première période. Déjà l'un des meilleurs audoniens sur le terrain vendredi contre Toulon (buteur, 1-1), il confirme ses belles performances. « J'avais vraiment envie qu'il nous rejoigne cette saison, apprécie le coach. Pour un début c'est assez intéressant. » Malheureusement, le double buteur sortira blessé à un quart d'heure de la fin.
Déçu par la prestation de ses troupes vendredi dernier contre Toulon, Vincent Bordot avait décidé de modifier son groupe, et de donner leur chance aux jeunes du club, en lançant notamment le latéral gauche Yanis Hamache (20 ans), le milieu Saïd Arab (19 ans) et l'attaquant Ismaël Camara (18 ans). Un choix qui avait failli être payant.
Les deux équipes se retrouveront dès samedi lors de la 3e journée de National.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 13 août 2019 22:48
BOURG-EN-BRESSE SORT LE RED STAR : 2-2 (7 TIRS AU BUT À 6)
COUPE DE LA LIGUE
Bourg-en-Bresse - Red Star : 2-2
Tirs au but : 7-6
Sao rate le premier tir, Goujon, Chemlal, Baradji, Hamache, Roye, Arab, Mendy rate le dernier tir
Buts : Nabab (48ème et 78ème) Chahiri (29ème et 42ème)
Oberhauser - Ferreira, Mendy (cap.), Karamoko, Hamache - Goujon, Arab, Roye - Chahiri (Sao 74ème), Nzuzi Mata, Camara.

LES AUTRES MATCHS
Niort - Châteauroux : 2-1
GFC Ajaccio - Chambly : 2-0
Paris FC - Sochaux : 2-1
Grenoble - Rodez : 1-1 (4-3)
Caen - Nancy : 0-1
Orléans - Guingamp : 4-1
Auxerre - Béziers : 0-0 (5-6)
AC Ajaccio - Valenciennes : 4-1
Lorient - Le Mans : 1-2
Clermont - Le Havre : 1-1 (4-3)
Troyes - Lens : 1-2

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 12 août 2019 21:57
AVANT LE MATCH DE COUPE LA LIGUE, A BOURG-EN-BRESSE, DANS LA PRESSE - LES PHOTOS DE RED STAR - TOULON : 1-1
AVANT LA COUPE DE LA LIGUE, A BOURG-EN-BRESSE, DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Franck Gineste
Le rythme va sérieusement s'accélérer pour le Red Star. Au repos forcé pour la 1 re journée de National le 2 août en raison du boycott de dernière minute du Gazélec Ajaccio , une rencontre gagnée sur tapis vert (3-0), les Audoniens s'apprêtent à disputer trois matchs en l'espace d'une semaine. Après avoir donc débuté leur saison vendredi dernier par un nul (1-1) contre Toulon , les hommes de Vincent Bordot entrent en lice en Coupe de la Ligue ce mardi soir (20 heures) à Bourg-en-Bresse avant d'y retourner samedi (20 heures) pour le compte du championnat cette fois. Relégué de Ligue 2 il y a un an, contre la saison passée pour le Red Star, le club de l'Ain a conservé le statut pro qui lui permet de disputer l'épreuve.
Si le hasard du tirage au sort et du calendrier a voulu ce double aller-retour en cinq jours, le refus de la LFP de délivrer une dérogation au stade Bauer, non-homologué pour la compétition, y est aussi pour quelque chose. La rencontre a donc été inversée. « C'est sûr que cela aurait été mieux de jouer à domicile, surtout à Bauer, où on a un gros appui du public, mais c'est comme ça », relativise le coach audonien, qui assure ne privilégier aucun des deux duels. « La priorité reste le championnat, mais si on va là-bas, on va tout mettre tout en œuvre pour se qualifier. »
« On a encore beaucoup de travail », estime Vincent Bordot
L'entraîneur arrivé de l'Entente Sannois-Saint-Gratien à l'intersaison souhaite d'autant moins brader ce premier rendez-vous dans l'Ain que son baptême du feu sur le banc du relégué de Ligue 2 l'a quelque peu laissé sur sa faim. « On était en nets progrès pendant la préparation, mais le match de vendredi a montré qu'on a encore beaucoup de travail, a constaté Vincent Bordot. C'est logique et prévisible. Il y a beaucoup de nouveaux et de jeunes dans l'effectif, et donc plein de choses à travailler, des automatismes à trouver. Là, on va tomber sur une équipe mieux rodée et avec plus de rythme puisqu'elle a déjà quatre matchs dans les jambes. »
Le technicien, qui a prévu d'effectuer des changements dans son onze de départ, devra composer sans Emmanuel Bourgaud, victime d'une fracture de la pommette contre Toulon. Matthieu Fontaine, Sammy Vidal et Mohamed Chemlal intègrent le groupe des 18 qui prendra le train ce mardi.
FEUILLE DE MATCH
BOURG-EN-BRESSE (Nat.) - RED STAR (Nat.), mardi (20 heures), stade Marcel-Verchère. Arbitre : M. Bouille.

Red Star : Oberhauser - Ferreira, Mendy (cap.), Karamoko, Hamache - Goujon, Roye, Chahiri, Sao - Nzuzi Mata, Baradji. Rempl. : Charruau (g.), Labor, Fontaine, Camara, Vidal, Arab, Chemlal. Entr. : Bordot.

LES PHOTOS DE RED STAR - TOULON : 1-1
Voir le reportage de Thierry Antoine et Jacques Martin : Go !

En photo, Hamache

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 août 2019 15:25
LE MATCH NUL DU RED STAR DANS LA PRESSE : 1-1
DANS LA PRESSE
Dan Le Parisien
National : le Red Star se contente du nul
Pour son premier match de la saison, le Red Star a été tenu en échec (1-1) par le promu Toulon.
Par Julien Lesage
Le match est terminé depuis plusieurs minutes, mais le stade Bauer continue de chanter son amour pour son équipe. Même si le Red Star s'est contenté d'un nul (1-1), vendredi soir, face à Toulon lors de la 2e journée de National, les supporteurs ont longtemps exprimé leur joie de retrouver leur équipe.
Après le faux départ de la semaine provoqué par le boycott de dernière minute du Gazélec Ajaccio , c'était en effet un soir de première en National pour le Red Star. Sevré de matchs depuis un an et la délocalisation à Beauvais en raison de la vétusté du stade pour les normes en Ligue 2, les supporteurs étaient décidés à ne pas manquer ces retrouvailles. Si seulement un peu plus de 2 000 spectateurs étaient présents dans les tribunes clairsemées, l'acoustique particulière du stade et leur ferveur donnait l'impression qu'ils ont au moins de double.
En revanche, pour les petits hommes verts ce retour en 3e division hexagonale fut plus délicat. Annoncés parmi les prétendants aux premiers rôles et à la montée, ils ont peiné à entrer dans leur match. Avant la rencontre le coach Vincent Bordot avait prévenu qu'il fallait se méfier de ce promu toulonnais. Un adversaire qui n'a toujours pas connu la défaite en 2019 (11 succès et 6 nuls en National 2). Il avait raison. Pendant la première demi-heure, ce sont les sudistes, plus entreprenants, qui contrôlent le tempo du match. Après leur nul à Béziers la semaine dernière, ils jouent crânement leur chance.
La venue de Mohamed Chemlal officialisée
Pourtant, paradoxalement, ce sont bien les partenaires de Mehdi Chahiri, omniprésent sur son côté, qui se montrent les plus dangereux notamment par Sao (22e, 27e). Au fur du match, les petits hommes verts s'imposent de plus en plus dans les duels. Rentré à la place d'Emmanuel Bourgaud, blessé à la tête suite à un choc avec Seye, Jimmy Roye apporte sa science et son expérience dans l'entre-jeu.
La seconde période sera enfin aussi animée sur le terrain que dans les tribunes. Un but rapide de Chahiri (52e) – le premier officiel de la saison – enflammait Bauer avant que Delgado, d'une superbe reprise de volée sous la barre, rééquilibre le score (1-1, 60e) et refroidisse l'ambiance. Le match s'emballe alors, chaque équipe se crée des occasions mais plus rien ne sera marqué.
Le Red Star a officialisé, vendredi, la venue pour une saison du milieu de terrain Mohamed Chemlal (24 ans). Après des expériences à Boulogne-sur-Mer (Nat.), Le Havre (champion de CFA 2), en Angleterre et en Bulgarie, l'ex-international U16 et U 17 évoluait la saison dernière dans son club formateur du FC Mantois (N2).

Goujon, en photo






Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 août 2019 11:40
REVOIR RED STAR - TOULON (1-1) EN VIDEO
REVIVEZ RED STAR - TOULON (1-1), EN VIDEO

Go !

En photo Chahiri

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil