FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos  7 mars 2021 09:52
LE RED STAR CONNAÎTRA SON ADVERSAIRE EN 8ÈME DE FINALE, DEMAIN
LE RED STAR CONNAÎTRA SON ADVERSAIRE EN 8ème DE FINALE, DEMAIN
Le onze de départ face à Lens, photo de Philippe Le Brech

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  7 mars 2021 09:50
LE RED STAR EST EN 8ÈME DE FINALE APRES UN SUCCES FACE A LENS : 3-2 DANS LA PRESSE
LE RED STAR EST EN 8ème DE FINALE APRES UN SUCCES FACE A LENS : 3-2

Dans L'Equipe
Encore mené dans les dix dernières minutes, le Red Star (National) a trouvé les ressources pour s'imposer face à Lens (3-2), ce samedi en 16es de finale de la Coupe de France.

Le RC Lens est la première victime de ces 16es de finale, surprise par des Audoniens très réalistes en fin de rencontre (3-2). Les Sang et Or se sont endormis sur leur acquis alors qu'ils avaient déjà été avertis en première période après vingt minutes de possession stérile.
Les Franciliens attendaient tranquillement leur premier contre avec leurs deux lignes de quatre resserrées. Benjamin Gomel prenait de vitesse Boura et Medina pour centrer sur Ba dont le contrôle lui permettait de tromper Farinez au sol sous les yeux ébahis et l'attitude passive de Loïc Badé (1-0, 21e). Sans une claquette supplémentaire du gardien sud-américain qui détournait un essai cadré sous la barre de Roye, les Artésiens auraient même compté deux buts de retard (23e).
Ils ont alors mis une pression supplémentaire pour revenir au score. Après plusieurs corners de suite, ils y sont parvenus par l'intermédiaire de Medina, d'une belle reprise de la tête (1-1, 29e). Les Nordistes entamèrent leur deuxième période sur ce tempo et Doucouré inscrivait le deuxième but d'une demi-volée en lucarne (1-2, 49e).
Cet avantage aurait dû être décisif. Les nombreux changements ajoutés à une soudaine facilité à préserver le score sans appuyer là où ça fait mal ont eu raison du 5e de L1. Sur un dégagement des poings mal maîtrisé par Farinez, Diego Michel, sur sa première action, reprenait le ballon qui passait au milieu d'une forêt de jambes (2-2, 83e). L'espoir et la crainte venaient de changer de camp. Et le Red Star profitait encore d'un manque d'agressivité de Badé et de Medina pour prendre un avantage décisif. Le centre en retrait d'Akoussou pour la reprise de Dzabana battait une nouvelle fois Farinez au premier poteau (3-2, 90e).

Dans La Voix du Nord
Face à une équipe du Red Star très entreprenante, le Racing n‘a pas vécu une première période des plus tranquilles, concédant l’ouverture du score pas Ba (1-0 ; 21e). Les Lensois avaient beau avoir la maîtrise du jeu, les occasions étaient bel et bien audoniennes et pouvaient remercier leur gardien Farinez, auteur de trois belles parades, sur des frappes de l’ancien Lensois Gomel (19e ; 34e) et Roye (21e). Mais Lens est parvenu à égaliser sur un corner de Boura, Medina coupant magnifiquement de la tête au deuxième poteau (1-1 ; 29e).
Sortie par la petite porte
Les joueurs de Franck Haise ont ensuite eu la bonne idée de revenir en seconde période avec de plus franches intentions, Doucouré, bien décalé par Jean, ajustant une superbe frappe (1-2 ; 49e). Mais plutôt que de faire le break, notamment par Fofana (60e), les Lensois ont continué à se faire peur face à un adversaire qui était loin d’avoir rendu les armes.
Et c’est même une égalisation méritée qu’a décrochée le Red Star par Michel, entré quelques instants plus tôt, reprenant d’une belle frappe une balle repoussée par Farinez (2-2 ; 83e). À trop jouer avec son bonheur, le Racing l’a finalement laissé passer avec le but de Dzabana pour une victoire audonienne pas franchement volée au regard de la prestation lensoise (3-2 ; 90e).
Le Racing sort de la Coupe de France par la petite porte et devra en tirer les leçons.

Dans Le Parisien
Coupe de France : le Red Star réussit l’exploit face à Lens
Le pensionnaire de National a éliminé Lens (3-2), 5e de L1, ce samedi après-midi en 16e de finale de la Coupe de France.
Pape Meissa Ba et le Red Star peuvent exulter. Ils ont fait tomber le Racing Club de Lens.
Pape Meissa Ba et le Red Star peuvent exulter. Ils ont fait tomber le Racing Club de Lens. AFP/Geoffroy Van der Hasselt
Par Laurent Pruneta
Des supporters qui chantent dans un stade à huis clos… Des scènes oubliées depuis plusieurs mois. Mais pas au Red Star, certainement seul stade où l'on peut voir ça en France… Une cinquantaine de supporters avait pris place en 2e période derrière la cage sur la butte au pied de l'immeuble surplombant le stade Bauer. Ils ont pu fêter l'exploit des joueurs du Red Star qui ont éliminé Lens, 5e club de L1 (3-2). A leur arrivée vers 12 h 30, les joueurs du Red Star avaient été accueillis par les chants de 300 supporters et la fumée de fumigènes verts. « Un beau moment de communion », comme le résume le président Patrice Haddad. La fête s'est poursuivie sur le terrain et elle a été belle.
Ce qu'il faut retenir
Un finish gagnant du Red Star qui a renversé Lens dans les dix dernières minutes. Avant les deux matchs de la semaine prochaine (Sète, Créteil), Vincent Bordot avait choisi d'aligner son équipe type mis à part Paul Charruau et Sébastien Daillet, laissés sur le banc. Le pensionnaire de National (6e mais avec 4 matchs de retard) est mieux entré dans le match que Lens.
Après la magnifique frappe de Benjamin Gomel repoussée par Farinez alors qu'elle prenait le chemin de la lucarne (19e), Papa Meissa Ba ouvre le score sur un service du même Gomel (1-0, 19e). Arrivé de Troyes (11 matchs, 2 buts en L2) début février, l'attaquant sénégalais inscrit son 2e but avec le Red Star après celui contre Créteil au 8e tour (2-1).
Mais les Lensois, après une alerte du jeune Pereira Da Costa qui ne parvient pas à redresser après avoir effacé Raphaël Adiceam (26e), revient grâce à une tête de l'Argentin Medina sur corner (1-1, 29e). L'équipe nordiste passe devant juste après la mi-temps sur une frappe de Doucouré en lucarne (1-2, 49e). Mais le Red Star n'a rien lâché. Sur son premier ballon, Diego Michel égalise sur un corner mal repoussé par Farinez (2-2, 82e) puis un autre entrant, Alan Dzabana, offre l'exploit aux joueurs de National (3-2, 90e).
Le joueur : Benjamin Gomel
Pour ses retrouvailles avec Lens son club formateur où il avait signé pro en 2018 et qu'il a quitté en septembre, Benjamin Gomel, ne se disait pas « revanchard ». Mais l'ailier droit du Red Star qui a été entraîné par Franck Haise et formé avec Doucouré et Boura (titularisés dans le onze lensois) était forcément particulièrement motivé. Très actif et généreux, c'est l'attaquant du Red Star qui s'est montré le plus dangereux. Passeur décisif sur le but de Ba, il a adressé deux grosses frappes (19e, 33e) où Farinez, le capitaine de la sélection du Venezuela, s'est montré décisif. En deuxième période, il a encore beaucoup bougé
Le chiffre : 6
Cela faisait six ans que le Red Star n'avait pas atteint les 8es de finale de la Coupe de France. En 2014-2015, il avait été éliminé face à Saint-Etienne (2-1) le 2 février 2015 au stade Jean-Bouin, sous les yeux du président de la République de l'époque François Hollande.


Arbitre : M. Abed.
Buts. Red Star : Ba (21e), Michel (82e), Dzabana (90e) ; Lens : Medina (29e), Doucouré (49e).

Red Star : Adiceam - Sivis (Doremus, 77e), Labor (cap.), Karamoko, Ghaoui - Koukou (M. Ndoye, 77e), Ch. Ndoye, Roye - Gomel (Dzabana, 77e), Ba (Michel, 82e), Durand (Akassou, 67e) Entr. : Bordot.
Lens : Farinez - Michelin, Badé, Fortes, Médina - Boura (Haidara, 73e), Doucouré, Fofana (cap.), Pereira Da Costa (Mauricio, 73e) - Banza (Kalimuendo, 78e), Jean (Sotoca, 78e). Entr. : Haise.

Vincent Bordot (entraîneur du Red Star, vainqueur 3-2 de Lens en 16es de finale de la Coupe de France) : « En plus de l'excitation de la qualification, c'est bien d'avoir un moment de partage et de plaisir avec les supporters, qui étaient frustrés depuis le début de la saison. Il faut en profiter au maximum. Il faut savourer car il va falloir se remettre dans le Championnat dès demain (dimanche matin).
« a montre parfois qu'en dix minutes, on peut faire des choses »
J'étais déçu de leur égalisation sur coup de pied arrêté et je ne savais pas si on allait être capable de résister à leur intensité en deuxième période. Les entrées nous ont apporté de la stabilité et du gaz offensivement et défensivement. C'est bien pour tout le groupe car ça montre que parfois en dix minutes on peut faire des choses. Pour la suite, l'important n'est pas l'adversaire, c'est de mettre l'état d'esprit nécessaire, d'avoir la mentalité de conquérants qu'ils ont eue aujourd'hui. »

Franck Haise (entraîneur de Lens, battu 2-3 par le Red Star) : « L'équipe du Red Star n'a pas volé sa qualification. On doit accepter sur ce match de ne pas être qualifié même si ça se joue sur pas grand-chose. On a manqué de maîtrise en deuxième période après avoir marqué notre deuxième but. Ils ont toujours été dans la partie, ils y ont toujours cru et c'est presque logiquement qu'ils ont égalisé, et sur une dernière action dans la surface, ils ont été justes et pas nous.
Bravo au Red Star, nous, on doit digérer cette élimination et se concentrer sur le championnat. Peut-être qu'inconsciemment on s'est dit qu'on avait fait le plus dur. Mais en face c'était une très belle équipe de National. C'est loin d'être illogique cette élimination. On n'arrivait plus à tenir le ballon ou à se créer des occasions et l'adversaire l'a vu. Il faut accepter la défaite lorsqu'elle est presque logique. Les joueurs n'ont pas snobé le match, ils ont fait les efforts mais ils n'ont pas su garder la mainmise sur le match. »

SURPRISES
Lorient éliminé par Le Puy (0-1) avec dans les buts auvergnats, l'ancien audonien David Oberhauser. Annecy tombe devant Rumilly (N 2).
A noter que Gaël Laborde donne la qualification devant Alès (2-1). Sedan se qualifie, entraîné par un ancien du Red Star, Olivier Saragaglia

Dans Le Parisien
Coupe de France : dans les coulisses de l’exploit du Red Star, vainqueur de Lens
Le pensionnaire de National a réalisé l’un des exploits de ces 16es de finale en renversant les Sang et Or, actuels 5es de Ligue 1.
Les héros du mythique Red Star ont longtemps hurlé leur joie, ce samedi, après la victoire face à Lens.
Par Laurent Pruneta
Toujours en tenue, les joueurs du Red Star, tombeurs de Lens (3-2), sortent sur le parvis du stade Bauer pour chanter et fêter leur qualification au milieu de leurs supporteurs. De la fumée verte s'échappe des fumigènes. Après avoir fait monter les décibels dans le vestiaire, réclamé une double prime (pas accordée car c'est la Coupe) à leur président Patrice Haddad, les Verts viennent communier avec leurs fans.
Des scènes oubliées depuis plusieurs mois à cause des huis clos. Mais, au Red Star, rien ne se passe comme ailleurs. A leur arrivée au stade, les joueurs, à pied, avaient été déjà accueillis par près de 300 de leurs supporteurs sous un nuage de fumigènes et de chants. « Un beau moment de communion », comme le résume Patrice Haddad.
Il s'est donc poursuivi pendant et après le match. Surtout que certains fans (près d'une centaine) ont même suivi la deuxième mi-temps sur la butte au pied de l'immeuble surplombant le stade Bauer. Un kop s'est recréé. Comme un parfum des soirées d'antan passées dans ce lieu qui respire vraiment le foot. « Ce qui se passe ici est unique, reconnaît l'entraîneur Vincent Bordot. Pour ces mecs-là qui te donnent de la force, tu as forcément envie de te transcender. Là, on a pu revivre un moment de partage avec eux, ressentir leur chaleur. »
Privée de foot depuis 15 jours à cause du Covid (deux matchs reportés en championnat), cette équipe du Red Star a montré qu'elle avait du cœur. Face au 5e de L 1, elle a arraché la décision grâce à deux de ses jokers, Diego Michel et Alan Dzabana dans les dix dernières minutes. Après avoir grandi et évolué en région parisienne (Livry-Gargan, Torcy), Dzabana, 23 ans, était l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération à Lyon.
«Il faut profiter, savourer, car ces moments-là sont rares dans une carrière»
Transféré au Havre pour près de 1 million d'euros, il s'est un peu perdu. Arrivé au Red Star début février, il a endossé le costume du héros en inscrivant le 3e but, son premier sous ses nouvelles couleurs. « Quand j'étais sur le banc, je me disais que j'allais marquer, reconnaît l'attaquant. Au Red Star, on fait des séances de sophrologie, ça permet de travailler la visualisation, la confiance en soi. C'était ma première frappe, je me sentais relâché. »
Avec l'Entente SSG, Vincent Bordot avait, lui, éliminé Montpellier (L 1) il y a deux ans avec déjà un but à la 90e minute (1-0). « Ma nature est de garder beaucoup de choses, mais désormais j'arrive à mieux extérioriser, reconnaît le technicien de 45 ans. Il faut profiter, savourer, car ces moments-là sont rares dans une carrière. La machine à laver va vite repartir avec un match contre Sète en championnat dès mardi. La Coupe, ça pompe de l'énergie. »
Même si le Red Star est aujourd'hui un peu distancé en National en raison de ses quatre matchs de retard, un vent nouveau semble souffler sur ce club qui regarde davantage vers le haut. Au-delà de l'aléa sportif, le président Patrice Haddad, après douze ans au club, peut enfin avoir des perspectives à moyens terme. La semaine prochaine, la première pierre du futur centre de formation sera posée à Marville (Seine-Saint-Denis). Et les travaux pour le mythique mais vétuste stade Bauer débuteront en mai.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  6 mars 2021 16:08
LE RED STAR SORT LENS : 3-2
RED STAR - LENS : 3-2
But : Meissa Ba (21ème), Diego Michel (83ème), Djzabana (90ème) - Doucouré (49ème) - Médina (29ème)

Ecrit par : Gerard

 Flash Infos  6 mars 2021 16:08
RED STAR - LENS : 3-2
Le premier buteur Meissa Ba

Ecrit par : Gerard

 Flash Infos  6 mars 2021 14:22
COUPE DE FRANCE : RED STAR - LENS, LES EQUIPES
COUPE DE FRANCE : RED STAR - LENS, LES EQUIPES
Le groupe du Red Star
Raphaël Adiceam, Paul Charruau – Younès Ghabaoui, Yann Mvita, Ousmane Sidibé, Édouard Daillet (capitaine), Jérémy Labor, Maxime Sivis, Hamadou Karamoko, Melvyn Doremus – Mayoro Ndoye, Jimmy Roye, Djiman Koukou, Diego Michel, Cheikh Ndoye, Ayoub Lamharzi – Damien Durand, Benjamin Gomel, Pape Meissa Ba, Alan Dzabana, Johanne Akassou.
Le groupe lensois :
Farinez, Leca – Bade, Cluass, Michelin, Medina, Fortes, Boura, Traoré, Gradit, Haidara – Fofana, Cahuzac, Mauricio, Doucoure, Pereira Da Costa – Sotoca, Banza, Jean, Kalimuendo

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  5 mars 2021 20:02
LES RESULTATS DE CE VENDREDI EN NATIONAL
LES RENCONTRES DE CE VENDREDI EN NATIONAL
Bastia – Concarneau : 1-1
Lyon – Saint-Brieuc : 1-1
Quevilly-Rouen – Créteil : 1-0
Le Mans – Villefranche-sur-Saône : 2-0
Cholet – Avranches : 1-0
Bourg-en-Bresse – Bastia-Borgo : 1-0
Annecy – Orléans : reporté
Red Star – Laval : reporté
Boulogne – Sète : reporté

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  4 mars 2021 21:27
L'HISTORIQUE DES RED STAR - LENS, EN COUPE DE FRANCE, AVANT LE MATCH DE SAMEDI
L'HISTORIQUE DES RED STAR - LENS, EN COUPE DE FRANCE, AVANT LE MATCH DE SAMEDI
A retrouver sur cette page, avec des documents de Gilles Saillant, depuis le premier match, le 7 février 1937 : Go !

Photo ci-dessous, lors de la rencontre de 1942

MATCH DECALE : LAVAL - QUEVILLY-ROUEN : 1-2
Classement : Bastia 46 pts (23 matchs), 2. Quevilly 43 pts (22), 3. Orléans 32 pts (22), 4. Le Mans 32 pts (23), 5. Red Star 31 pts (20), 6. Créteil 30 pts (22), 7. Cholet 30 pts (23), 8. Concarneau 29 pts (21).

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 27 févr. 2021 23:22
LES RESULTATS DE CE SAMEDI
LES RESULTATS DE CE SAMEDI
Villefranche-sur-Saône – Boulogne : 1-1
Bourg-en-Bresse – Le Mans : 2-0
Avranches – SC Lyon : 1-1
Bastia-Borgo – Saint-Brieuc : 1-3
Orléans – Cholet : 1-0
Sète – Bastia : 0-0
Créteil – Annecy : 4-1
Laval – Quevilly-Rouen (lundi)
Concarneau – Red Star (reporté)

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil