FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 29 avr 2017 13:25
ORLEANS ECRASE LE RED STAR 4-0 - LES AUTRES RESULTATS
PHOTO DES NAUFRAGES DE L'ETOILE
Orléans n'avait jamais décroché une victoire aussi large de son histoire, en L 2 !
Photo de Philippe Le Brech

ORLEANS - RED STAR : 4-0
But : Gomis (3ème, 55ème et 62ème), Youssouf (36ème)
Catastrophique face à une formation qui jouait sa survie aussi, le Red Star a été dominé dans tous les compartiments du jeu.
Il ne faut pas se faire d'illusion à trois journée de la fin, le Red Star peut espérer au mieux les barrages !
heureusement qu'Orléans a perdu 4 points sur tapis ... sinon, le Red Star serait presque en National ce soir.
On se souviendra ... de l'année des 120 ans du Red Star

Dans Le Parisien
Ca ressemble à un naufrage collectif, une fessée dont le Red Star aura bien du mal à se relever. Vendredi soir, les Audoniens ont coulé à la Source, le nom du stade orléanais et théâtre d'un choc annoncé pour le maintien. Cette claque amenuise fortement leurs chances de sauver leur tête en Ligue 2. A trois journées du verdict, le Red Star se retrouve 19e et n'a plus son destin entre les mains. La semaine dernière, les hommes du duo Pires-Robin avaient fait illusion contre une équipe de Bourg-en-Bresse déjà en vacances (4-1). Cette victoire attendue depuis deux mois devait les libérer avant les « quatre finales »... Il n'en a rien été.
Avant ce duel de la peur, le capitaine Jérôme Hergault avait pourtant prévenu qu'il « ne faudrait pas donner de munitions à l'adversaire... » Les bonnes intentions ont volé en éclats dès la 3e minute. Sur le premier corner de Bouby, Gomis place une tête piquée sur Cros qui laisse échapper le ballon dans son propre but (1-0, 3e). Difficile de faire pire entame. Ensuite, ni Toudic (23e, 41e), ni Ngamukol, qui rate son contrôle au moment de s'ouvrir le chemin du but sur une passe d'un... Orléanais (33e), ne trouvent le cadre. Ils ont laissé passer leur chance puisque Youssouf double la mise d'une frappe sèche des 20 mètres (2-0, 36e).
Le Red Star est KO... Et ça ne s'arrange pas dès la reprise avec le doublé de Gomis, toujours de la tête (3-0, 55e). Puis le triplé, après une succession de passes au milieu d'une défense dépassée (4-0, 63e). A une demi-heure de la fin, la messe est dite et le kop audonien choisit même de quitter les tribunes. Trop difficile à vivre pour des supporteurs qui ont, eux, toujours joué le jeu à fond. Mais le spectacle proposé, cette fois, n'était pas digne d'une équipe qui se bat pour ne pas descendre.
Auxerre ayant pris ses aises (5 points d'avance) en gagnant à Nîmes (0-1), et en attendant le match lundi de Laval, dernier, on voit mal comment le Red Star pourrait sauver le minimum. C'est à dire aller chercher la place de barragiste...

FEUILLE DE MATCH
Orléans - Red Star 4-0 (2-0).
Spectateurs : 6 331. Arbitre : M. Stinat.
Buts. Orléans : A. Gomis (3e, 55e, 63e), Youssouf (36e).
Avertissements. Orléans : Nabab (38e), Pinaud (44e) ; Red Star : Castelletto (42e), Mendy (55e).
ORLEANS : Renault - Youssouf, Chemin, Belkalem, Pinaud - Bouby, Nabab (Barreto, 82e), Ziani (cap.) (Ligoule, 85e), N'Goma - Armand (Dupuis, 76e), A. Gomis. Entr. : Ollé-Nicolle.
RED STAR : P.G. Cros - Palun, Castelletto (Sané, 60e), Mendy, Hergault (cap.) - Sylvestre (Makhedjouf, 71e), Cros, Chavalerin, Mhirsi (Amieux, 76e) - Toudic, Ngamukol. Entr. : Pires et Robin.

LES MATCHS
Bourg-en-Bresse – Sochaux : 0-1
Nîmes – Auxerre : 0-1
GFCO Ajaccio – Valenciennes : 1-0
Tours – Clermont Foot : 2-0
Strasbourg – le Havre : 2-0
Lens – Laval : lundi
Amiens – AC Ajaccio : 2-1
Troyes – Brest : samedi
Niort – Reims : 0-3
Orléans – RED STAR : 4-0

APRES LE MATCH DANS LA REPUBLIQUE DU CENTRE
A L’US Orléans et son arme fatale Yannick Gomis, auteur d’un triplé, se sont montrés d’une efficacité redoutable contre le Red Star, hier soir.
Thomas Renault. Le retour aux affaires du gardien de but orléanais, plus titularisé depuis la mi-février, a pris des airs de rêve éveillé, avec des gestes justes, trois sauvetages splendides et un clean-sheet mérité.
Bendjaloud Youssouf. Des accélérations, des prises d'intervalle payantes, et puis, bien sûr, cet énorme coup de pétard à la 37 e qui a permis à l'USO de faire le break. Le voilà désormais à quatre buts en Ligue 2; un total pas banal pour un latéral droit, fut-il aussi offensif que l'international comorien.
Matthieu Chemin. Une copie proche du sans-faute, entre anticipations, interventions et relances ultra propres.
Essaïd Belkalem. Parfois fâché avec ses pieds, il a régné dans les airs avec une aisance déconcertante. On en attend autant de lui pour la fin de saison.
Gauthier Pinaud. C'est avec des guerriers de sa trempe que l'USO parviendra à sauver sa peau en Ligue 2. Saignant - parfois à la limite, comme sur ce tacle extrêmement viril à l'entrée de la surface de réparation qui lui a valu un avertissement en toute fin de première période - offensif juste ce qu'il faut, pas avare de ses efforts, il a eu presque tout bon.
Pierre Bouby. Précieux dans le replacement, très peu pris à défaut, et quelques coups de pied arrêtés bien sentis. Bref, du bon Bouby.
Ferris N'Goma. Sa passe en retrait mal assurée, à la demi-heure de jeu, a failli coûter très cher à l'USO. Il s'est bien repris en étant à l'origine de nombreux mouvements orléanais hier soir.
Livio Nabab (remplacé par Mickaël Barreto à la 82 e). Des kilomètres avalés, souvent au sprint, de la disponibilité, mais, au final, un apport offensif assez maigre, à cause de choix pas toujours judicieux.
Karim Ziani (remplacé par Matthieu Ligoule à la 85 e). Le capitaine orléanais s'est d'abord mis en évidence sur une frappe lourde, qui aurait mérité un meilleur sort (20 e), avant de réguler le milieu avec la maestria qu'on lui connaît.
Romain Armand (remplacé par Kévin Dupuis à la 75 e). Son premier ballon dans la surface parisienne a failli donner lieu à un chef-d'œuvre, mais il a mal exploité de la magnifique offrande de Karim Ziani (9 e). Le plus souvent décalé sur le côté droit, il s'est surtout signalé par quelques centres intéressants, dont l'un a profité à Gomis en seconde période.
Yannick Gomis. Le jeune attaquant sénégalais a eu l'immense mérite de soulager très vite ses partenaires et tous les suiveurs de l'USO avec son but de la tête inscrit dès la 3 e minute. Perdu de vue, ou presque, par la suite, il est ressorti de sa boîte à la 55 e, la tête première, une seconde fois, pour faire enfler le score. C'est du pied qu'il a signé son triplé à l'heure de jeu. On espère qu'une chose : qu'il en ait gardé sous le pied pour les trois dernières journées de L2 !
Raphaël Coquel


DANS LA REPUBLIQUE DU CENTRE
Face au Red Star et avec le soutien attendu de 6.000 spectateurs, l’US Orléans n’aura pas le choix, ce soir : une victoire est obligatoire pour croire encore au maintien en Ligue 2. Suspense garanti…
C'est au pied du mur qu'on voit le maçon, et c'est avant un match capital qu'on voit les joueurs, les vrais. Ce soir (20 heures), ceux de l'US Orléans n'auront pas le choix. Pour croire encore au maintien en Ligue 2, direct ou via les barrages, le succès est impératif face au Red Star, principal adversaire pour la 18 e place. Le club audonien n'est qu'à trois points, le prix d'une victoire.
« C'est un vrai match de coupe. C'est aussi un vrai match à préparer et un vrai match à jouer », lance Didier Ollé-Nicolle, le coach de l'USO, qui n'a pas eu besoin d'insister sur son importance auprès de son groupe. « Depuis la trêve où l'on était dernier, on est dans une mission commando. On sait que le maintien passe par un bon parcours à domicile. Et on se prépare pour gagner tous les matches. Là, on sera dans les mêmes dispositions en sachant simplement que l'on n'a plus de droit à l'erreur. »
Si Didier Ollé-Nicolle reste très discret sur ses choix tactiques (« c'est un secret de vestiaires »), il n'élude pas l'approche psychologique de cette rencontre. « On aurait pu changer notre fusil d'épaule mais, pour ne pas rajouter de la crispation, on est resté sur notre savoir-faire et notre état d'esprit à la maison où l'on réussit un très bon parcours au niveau de la manière, de l'investissement ou la maîtrise de notre sujet. »
Malgré les deux derniers revers à l'extérieur, le coach orléanais ne devrait d'ailleurs pas trop effectuer de bouleversements dans l'équipe, à part au niveau du gardien de but ou « en intégrant un ou deux joueurs les plus en forme du moment ». « On a surtout besoin de repères dans la manière de faire vivre le ballon. » Et de confiance, car c'est peut-être ce qui fera pencher la balance ce soir. Entre l'USO, qui reste sur un sévère revers à Valenciennes (4-0) mais qui est invaincue au stade de La Source depuis six matches, et le Red Star, qui a réagi face à Bourg-en-Bresse, après six défaites consécutives, c'est match nul.
Ce soir, il faudra un vainqueur. Et pour que cela soit l'USO, « on devra élever notre niveau de jeu sur le plan de l'efficacité défensive car on sait que le Red Star a des arguments offensifs », selon Didier Ollé-Nicolle. Mais aussi et surtout dans le domaine où ça pêche depuis le début de la saison : le réalisme offensif. Pour y arriver, le retour de Romain Armand, son meilleur buteur, ne sera pas superflu.
Patrick Paumier

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 28 avr 2017 17:12
ORLEANS - RED STAR - DANS LA PRESSE
DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Le Red Star joue son maintien à Orléans
Absent contre Bourg-en-Bresse (4-1), le défenseur Jean-Charles Castelletto postule à nouveau à débuter.
Orléans - Red Star, programmé vendredi soir, est l'un des chocs de la 35e journée de Ligue 2. Malheur au vaincu...
Il reste quatre matchs au Red Star pour sauver sa place en Ligue 2. Et le premier, vendredi soir à Orléans, n’est pas le moins important. Les Audoniens débarquent dans le Loiret en position de barragistes et se savent attendus chez le 19e et premier relégable, qui pointe à trois longueurs. Toute la semaine, les dirigeants orléanais ont lancé un appel à leurs supporteurs pour remplir le stade de la Source.
Au Red Star, le consultant de luxe Rolland Courbis a effectué sa visite hebdo, mercredi. Son message semble être entendu et le staff s’en réjouit. « Dans la période qui est la nôtre, toute aide extérieure est la bienvenue », résume l’entraîneur principal Claude Robin.
L’objectif de 2 victoires, 2 nuls et 2 défaites est toujours accessible après le revers à Troyes (3-2) et le succès contre Bourg-en-Bresse (4-1). « C’est Orléans qui a la peur au ventre, précise le capitaine Jérôme Hergault. Ils vont nous proposer un combat, mais si on joue intelligemment, en ne leur donnant pas de munitions, ça va être compliqué pour eux. »
L’équipe vainqueur de Bourg-en-Bresse devrait être reconduite, à l’exception peut-être de Naby Sarr remplacé en défense centrale par Jean-Charles Castelletto, qui a soigné ses adducteurs. Même s’il a purgé sa suspension d’un match automatique, le gardien Geoffrey Lembet n’a, lui, pas été retenu, au contraire du défenseur Rémy Amieux. Forfait de dernière minute il y a une semaine, Guy Demel manque, lui, encore à l’appel.
A Orléans, les ex-Audoniens Edson Seidou (remplaçant) et Farid Beziouen (non-convoqué), ne débuteront pas.
Le groupe
Red Star : PG. Cros, Sauvage - Amieux, Hergault (cap.), Palun, Sarr, Amieux, Castelletto - Makhedjouf, Cros, Sylvestre, Diaz, Chavalerin, Mhirsi - Sané, Ngamukol, Toudic. Entr. : Pires et Robin.

Photo Philippe Le Brech

Dans La République
Malgré très peu de titularisations depuis le début de la saison, l’ancien meilleur buteur de National espère avoir sa chance, demain, face au Red Star, dans un match où la défaite sera interdite à l’US Orléans.
Malgré son faible temps de jeu cette saison, Farid Beziouen avait le sourire, hier midi, après l'entraînement matinal. Parce qu'il va effectuer son retour pour le match capital face au Red Star, son ancien club, demain (20 heures), au stade de La Source ? Peut-être. Mais plus sûrement, le meilleur buteur de National la saison dernière venait de gagner le tennis-ballon de la fin de séance ! À l'image de ses coéquipiers, l'attaquant de l'USO ne veut pas « se prendre la tête » avant ce rendez-vous mais bien le préparer.
Farid, comment abordez-vous ce match forcément particulier pour vous, face au Red Star ? Ça fait toujours plaisir de retrouver les personnes que j'appréciais dans ce club. Mais je fais abstraction de tout ça. On va laisser de côté les amitiés. Je crois que ça sera pareil de l'autre côté. Il y a eu plusieurs matches dans la saison qui étaient déterminants. On n'a pas su répondre présent. Là, il le faudra. On doit oublier la fatigue, mettre du rythme, tout donner.
Comment vont le mental et le moral du groupe avec ces deux dernières défaites, dont une très sévère à Valenciennes ? Je ne vais pas vous dire que tout va bien ! Mais on a l'habitude d'avoir la tête sous l'eau, c'est le cas quasiment depuis le début de la saison à cause de nos résultats mais aussi des quatre points de pénalité. On ne va pas en reparler. Affronter un adversaire direct chez soi, c'est vraiment une chance, peut-être même la dernière, on ne doit pas la manquer.
Comment s'y prendre pour battre le Red Star ? On sait que ça va être compliqué, que ça va se jouer dans les duels. Ils ont aussi de la vitesse quand ils se projettent devant avec un jeu direct. Si on met du rythme, ils seront en difficulté. Donc, on n'a pas le choix. Il faudra lâcher les chevaux et leur rentrer dedans. Il faut arrêter les sentiments et les petits bobos et que tout le monde mette le bleu de chauffe.
Sur un plan personnel, vous n'avez pas beaucoup de temps de jeu alors que l'équipe ne brille pas offensivement et que vous étiez le meilleur buteur de National la saison dernière. Comment le vivez-vous ? Ce serait mentir de dire que je le vis bien. Maintenant, je suis obligé d'accepter. Je travaille pour avoir plus de temps de jeu. Mais mon cas personnel n'est pas important. Dans notre situation, peu importe qui joue, il faut tout donner pour aller chercher le maintien. Il faut effacer tout ce qui s'est passé avant, comme si un nouveau championnat commençait. C'est nous qui sommes sur le terrain, c'est nous qui avons la solution.
Patrick Paumier

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 25 avr 2017 18:58
NOUVELLE BREVE DE DANIEL - EN PHOTOS LE MATCH DES U 19 ANS, ENTRE LE RACING ET LE RED STAR
NOUVELLE BREVE DE DANIEL :
Toujours un régal : Go !

EN PHOTOS LE MATCH DES U 19 ANS, ENTRE LE RACING ET LE RED STAR : 4-1
Reportage photographique de Philippe Le Brech : Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 24 avr 2017 12:30
LE RED STAR L'EMPORTE 4-1 DEVANT BOURG-EN-BRESSE - LA PHOTO DES VAINQUEURS - DANS LA PRESSE
LE RED STAR L'EMPORTE 4-1 DEVANT BOURG-EN-BRESSE -
Le Red Star remonte à la 18ème place

LA PHOTO DES VAINQUEURS - Photo de Philippe Le Brech -

DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Ils peuvent lever les bras au ciel. Huit semaines et sept journées que les joueurs du Red Star attendaient cela. Une victoire, un simple succès pour stopper une série noire de six revers... Le score large (4-1) contre Bourg-en-Bresse, ce vendredi soir, est à la hauteur du soulagement. Et même si l'adversaire est en vacances depuis trois semaines, le résultat acquis avec la manière relance les Audoniens dans la lutte pour le maintien.
L'avant-match n'annonçait pourtant rien de bon avec le forfait de dernière minute de Guy Demel. Le patron de la défense, déjà privée de Castelletto (adducteurs), était suppléé par le revenant Naby Sarr. Le joueur prêté par Charlton (L2 anglaise) n'avait plus été titulaire en championnat depuis 5 mois. Mais lui, comme ses partenaires, étaient dans un bon jour. A la pause, ils avaient même déjà rassuré leur kop en pétard après le « non-match » face au Gazélec Ajaccio (0-3), il y deux semaines. Toudic, d'une magnifique volée (37e), et Ngamukol sur pénalty (41e), réalisent le KO parfait. Deux buts en cinq minutes bienvenus. Car jusque-là, le Red Star vivait encore dans l'angoisse après l'ouverture du score de Bourg entâchée d'un hors-jeu (21e). A ce moment-là, le résident de Jean-Bouin pointait à la dernière place de Ligue 2...
Mais cette fois, le Red Star ne se fera peur qu'un quart d'heure. Sur la lancée de la révolte de Troyes (3-0 puis 3-2), les partenaires de Hergault ont poursuivi leur effort. Chavalerin, l'un des artisans de la révolte, a enfoncé le clou (3-1, 72e) et Ngamukol inscrit son septième but de la saison (4-1, 75e). Tout le monde en a bien profité puisque le staff a même relancé des garçons comme Makhedjouf ou Diaz. La preuve que le maintien se jouera en équipe et que celle du Red Star n'abdique pas. C'est désormais dans la peau du barragiste (18e) qu'elle débarquera la semaine prochaine à Orléans, 19e, à trois points. Un adversaire qui a explosé ce vendredi à Valenciennes (défaite 4-0), pendant que Tours et Orléans se neutralisaient (1-1). Une soirée (quasi) parfaite...

FEUILLE DE MATCH
RED STAR - BOURG-EN-BRESSE 4-1 (2-1).
Spectateurs : 4 281. Arbitre : M. Stinat.
Buts. Red Star : Toudic (37e), Ngamukol (41e s.p., 75e), Chavalerin (72e) ; Bourg-en-Bresse : Boussaha (21e).
Avertissement. Bourg-en-Bresse : Abdoulaye (40e).
Red Star : P.G. Cros - Palun, Mendy, Sarr, Hergault (cap.) - Sylvestre, Cros, Chavalerin, Mhirsi (Sané, 71e) - Toudic (Diaz, 85e), Ngamukol (Makhedjouf, 84e). Entr. : Pires et Robin.
Bourg-en-Bresse : Fabri - Di Kamona, Perradin, Abdoulaye, Faivre (cap.) (Ponroy, 46e) - Gamiette, Damour - Heinry (Del Castillo, 57e), Hoggas (Nirlo, 64e), Bègue - Boussaha. Entr. : Della Maggiore


Le Progrès
RED STAR - FBBP 01 : 4 - 1
Depuis qu’il est assuré d’une troisième saison en Ligue 2 pour le FBBP 01, Hervé Della Maggiore modifie largement son onze de départ d’un vendredi à l’autre. Ce vendredi, au stade Jean-Bouin, il a renouvelé six titulaires pour défier le Red Star.

Son adversaire restait sur six défaites, mais c’est lui qui entamait le mieux ce match. Battus dans l’attaque du ballon et peu inspirés dans la construction, les Bressans s’en remettaient aux arrêts de Fabri (3e , 9e , 16e ). Ngamukol ratait sa frappe après avoir éliminé Perradin en puissance (15e ).

Contre le cours du jeu, le FBBP 01 parvenait pourtant à marquer le premier. Un ballon en cloche d’Abdoulaye profitait à Boussaha qui surprenait la défense audonienne de la tête (0-1, 21e ). L’attaquant était hors jeu, mais M. Stinat et ses assistants ne l’avaient pas vu.

Ce n’était pas réellement mérité, car l’équipe d’Hervé Della Maggiore passait la majeure partie de son temps à défendre dans son camp et à contenir les assauts du Red Star. La pression des Franciliens payait : Toudic se jetait dans la surface pour couper une passe en pleine course de Chavalerin (1-1, 37e ).

Trois minutes plus tard, l’avant dernier de Ligue 2 prenait l’avantage sur un penalty de Ngamukol, qui se faisait justice lui-même après une faute d’Abdoulaye (2-1, 41e ).

Face à un Red Star toujours dominateur à la reprise, il fallait attendre l’entrée de Del Castillo, avant l’heure de jeu, pour voir plus de mouvement côté bressan. Mais ce n’était qu’un feu de paille, puisque la défense bressane craquait définitivement sur la volée de Chavalerin (3-1, 72e ) et la frappe lourde de Ngamukol (4-1, 74e ).

Le FBBP 01, qui concède sa sixième défaite lors des sept dernières journées, termine la saison en roue libre et continue de reculer au classement.

A Paris, stade Jean-Bouin, Red Star FC bat Football Bourg-en-Bresse Péronnas 4-1 (mi-temps : 2-1).

Arbitre : M. Stinat.

Buts : Toudic (37e), Ngamukol (41e sp, 74e), Chavalerin (72e) pour le Red Star ; Boussaha (21e) pour Bourg-en-Bresse Péronnas.

Avertissement : Abdoulaye (41e) à Bourg-en-Bresse Péronnas.

Red Star : P.-G. Cros - Palun, Mendy, Sarr, Hergault (cap) - Cros, Sylvestre - Ngamukol (Makhedjouf, 83e), Mhirsi (Sané, 71e), Chavalerin - Toudic (Diaz, 85e).

Entraîneurs : Claude Robin et Manuel Pires.

Bourg-en-Bresse Péronnas : Fabri - Dikamona, Perradin, Abdoulaye, Faivre (cap) (Ponroy, 46e) - Gamiette, Damour - Bègue, Hoggas (Nirlo, 64e), Heinry (Del Castillo, 57e) - Boussaha.

Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 21 avr 2017 21:57
LE RED STAR MENE 4-1 DEVANT BOURG-EN-BRESSE
Le second but audonien, oeuvre de Ngamukol sur penalty. Photo de Philippe Le Brech
Chavalerin est l'auteur du troisième but et Ngamukol du quatrième

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 21 avr 2017 21:15
A LA PAUSE : RED STAR - BOURG-EN BRESSE : 2-1
RED STAR - BOURG-EN-BRESSE : 2-1
Buts : Toudic, Ngamukol
En photo l'égalisation de Toudic
Photo de Philippe Le Brech

Ecrit par : Gerard

 Flash Infos 21 avr 2017 08:15
MATCH PRESQUE DE LA DERNIERE CHANCE DEVANT BOURG-EN-BRESSE
MATCH PRESQUE DE LA DERNIERE CHANCE DEVANT BOURG-EN-BRESSE.
Le Red Star n'a plus le droit à l'erreur ... pour sauver sa peau en L 2. Devant une équipe de Bourg-en-Bresse, joueuse et sauvée, le Red Star devra être vigilant avant de trouver l'ouverture.
Le Red Star ne devra pas attendre ... pour se réveiller ... sinon en cas de non victoire ... le maintien deviendrait presque un miracle !
Allez les Vert et Blanc !

Retour du site à la normale en début de semaine prochaine.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 19 avr 2017 23:54
TROYES - RED STAR : 3-2 - DANS LA PRESSE
TROYES - RED STAR : 3-2
Buts : Niane (28mn et 57ème), Ben Saada (51mn) - Castelletto (79ème), Palun (80èm)
Le Red Star réduit à dix, avec l'expulsion d'Amieux puis à neuf (blessure) pour terminer à huit (Lembet expulsé dans les arrêts de jeu)

Dans Le Parisien
Réduit à dix pendant plus d'une heure, le club audonien a concédé ce vendredi soir une sixième défaite d'affilée dans l'Aube qui l'enfonce un peu plus dans la zone rouge.

«Il y a des saisons où rien ne rigole». C'est le constat que Rolland Courbis avait dressé à propos du Red Star dans nos colonnes ce vendredi. L'emblématique coach, proche du président Patrice Haddad et intervenu auprès du groupe mercredi avant l'entraînement pour parler d'opération maintien, avait vu juste. Réduits à dix pendant plus d'une heure et qui ont même fini à huit dans les derniers instants, les Audoniens se sont inclinés (3-2) sans démériter ce vendredi soir à Troyes, qui reste à une longueur du podium.
Pour le Red Star, malgré un beau sursaut d'orgueil en fin de match alors qu'il était mené 3-0, cette sixième défaite d'affilée l'enfonce un peu plus dans la zone rouge. Toujours avant-dernier, mais avec désormais un seul point d'avance sur Laval, le Red Star va guetter en tremblant le résultat d'Auxerre, le premier non-relégable à un point devant, à Lens ce samedi après-midi.

Claude Robin, l'entraîneur principal, arrivé en janvier pour épauler Manuel Pires, avait sûrement rêvé meilleur scénario pour ses retrouvailles avec son ancien et dernier club pendant dix ans. Mais les affaires de son équipe étaient bien mal entamées avec l'expulsion directe dès le 23e minute d'Amieux pour un tacle mal maîtrisé sur l'ancien Cristolien Cordoval, victime d'une grosse entorse à une cheville et évacué sur civière. Pour sa deuxième titularisation et son quatrième match de la saison, le latéral gauche a obligé son capitaine Hergault, replacé milieu droit, à reprendre son poste de prédilection.
Cette 6e exclusion audonienne de l'exercice n'est pas restée sans conséquences puisque les Troyens ont ouvert le score presque dans la foulée (28e). Mais c'est surtout le fait de Lembet, auteur d'une grosse faute de main qui a permis à Niane d'inscrire son 21e but de la saison. Le gardien audonien s'est bien rattrapé quelques minutes plus tard en repoussant du pied un penalty du meilleur buteur de Ligue 2 après une faute de Chavalerin sur Confais (42e).
Il n'a en revanche rien pu faire à la reprise des débâts sur les deux nouveaux buts encaissés et venus confirmer que le sort s'acharnait sur le Red Star. Ben Saada a ainsi pu faire le break sur une frappe des 16 métres déviée par un Audonien et prenant à contre-pied le portier (51e). Sur le troisième but, c'est après une relance contrée de Castelletto que Niane a pu fusiller Lembet (57e).
Mais loin de se laisser abattre, les Franciliens ont enfin sonné une révolte qu'on n'avait pas trop senti ces derniers temps. Castelletto, d'une belle reprise du plat du pied sur corner (78e), et Palun, de la tête sur un centre de Hergault (80e), ont relancé l'espoir d'un renversement tonitrutant. En vain. Ils ont même fini à neuf après la sortie sur blessure de Castelletto (86e) puis à huit avec l'expulsion de Lembet pour avoir poussé Hérelle dans la surface troyenne lors d'une dernière action sous haute tension (90e+5).
L'effet Courbis n'a fonctionné qu'à moitié. Le consultant doit revenir en début de semaine pour débriefer le match. Et il y aura des choses à dire.

FEUILLE DE MATCH

TROYES - RED STAR: 3-2.
Mi-temps: 1-0.
Spectateurs: 6 846. Arbitre: M. Léonard.
Buts. Troyes: Niane (28e, 57e), Ben Saada (51e) ; Red Star: Castelletto (78e), Palun (80e).
Avertissements. Troyes: Hérelle (7e), Grandsir (76e), Goteni (90e) ; Red Star: Demel (41e).
Expulsions. Red Star: Amieux (23e), Lembet (90e+5).
Troyes: Samassa - Cordoval (Tinhan, 26e), Giraudon, Hérelle, Obiang - Confais, Dingomé - Ben Saada (Goteni, 84e), Nivet (cap.), Darbion (Grandsir, 73e) - Niane. Entr.: J.-L. Garcia.
Red Star: Lembet - Palun, Demel (Mendy, 73e), Castelletto, Amieux - P. Cros, Sylvestre - Hergault (cap.), Mhirsi (Ngamukol, 68e), Chavalerin - Sané (Toudic, 60e). Entr.: Pires et Robin.

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil