FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 28 sept. 2023 11:17
LES PHOTOS DE RED STAR - AVRANCHES : 3-0
LES PHOTOS DE RED STAR - AVRANCHES : 3-0
A voir : Go !

MATCH EN RETARD
Sochaux - Rouen : 0-1

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 23 sept. 2023 09:50
LE SUCCES DU RED STAR DEVANT AVRANCHES : 3-0, DANS LA PRESSE
DANS LA PRESSE
Dans Ouest France
Football. National : Avranches surpris d’entrée par le Red Star
Red Star - Avranches : 3-0. Avec un but concédé à chaque début de mi-temps, les Avranchinais n’ont pu inquiéter l’équipe de Seine-Saint-Denis.
Dans le mythique stade Bauer de Saint-Ouen en pleine rénovation, l’US Avranches se mesurait à l’actuel leader du championnat National. Déjà ardu à l’origine, ce duel se compliquait fortement pour les Manchois dès la 3e minute avec un débordement couloir droit de Cissé. Parti dans le dos des défenseurs visiteurs, le rapide audonien adressait de fait un tir croisé qui faisait mouche !
Par conséquent, les Normands n’avaient pas d’autre alternative que d’attaquer, ce qui correspond plutôt à leur ADN. Illustration à la 9e avec un superbe coup franc de Kerouedan dans l’axe qui heurtait la barre transversale d’un gardien parisien assez heureux sur le coup…
Avranches poursuivait ensuite ses travaux d’approche mais se heurtait en l’occurrence à une solide arrière-garde locale, notamment dans le domaine aérien. Les opportunités les plus sérieuses résultaient par conséquent de contres locaux avec Ndoye (22’) et Benali (36’) qui forçaient Beuve à des sauvetages spectaculaires. L’avantage de l’Étoile Rouge à la mi-temps procédait par conséquent d’une certaine logique dans un schéma de jeu qui lui convenait évidemment.
Cissé double au retour des vestiaires
À la reprise des débats, le scénario initial connaissait alors une malencontreuse répétition pour Avranches ! Le Red Star était de nouveau plus prompt à se livrer, à l’image d’un débordement à gauche d’Ifnaoui dont le centre trouvait Cissé à la réception. Il s’agissait au passage d’un jeu d’enfant pour le Parisien qui, de près, doublait la mise à la 46e pour son équipe et pour son compte personnel.
Ce deuxième but si précoce calmait aussitôt les ardeurs normandes. Avranches mettait ainsi quelques minutes à retrouver ses esprits et souffrait encore sur des contres de Durand. Beuve signait même au passage un plongeon spectaculaire sur une frappe lourde de Durand (63’). Le gardien normand repoussera encore avec brio de nouvelles tentatives parisiennes jusqu’au but d’Ikanga à la dernière minute. Après trois matches sans défaite, les Avranchinais ont subi un coup d’arrêt prévisible en Ile-de-France et tâcheront de rebondir la semaine prochaine avec la réception des Lyonnais de Goal.

RED STAR - US AVRANCHES : 3-0 (1-0)
Arbitre : M. Rosier. 2 660 spectateurs.
BUTS. Cissé (3’, 46’), Ikanga (90’).
AVERTISSEMENT. Avranches : Smith (37’).
RED STAR : Beunardeau – Meyapia, Mendy, Gozzi – Cissé, Eickmayer, Hachem (Dembi, 73’), Durand (Ikanga, 82’) – Ifnaoui, Ndoye (cap., Botella 82’), Benali (Doucouré 46’). Entraîneur : H. Beye.
AVRANCHES : Beuve – Dudouit (cap., Launay 69’), Smith, Rabuel, Fofana – Fage, Pierre (Lescroart 69’), Daguin, Remars (Magnon 54’) – Nsimba, Kerouedan (Boateng 83’). Entraîneur : D. Ott.

Photo ... la solidité du maillot de Damien Durand

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 23 sept. 2023 00:08
RED STAR - AVRANCHES : 3-0
Red Star – Avranches : 3-0
2 buts de Cissé (3è et 46è), Ikanga (90è)
Dijon – Cholet : 0-1
Epinal – Martigues : 0-0
Goal FC – Le Mans : 1-2

La joie de Kemo Cissé après son but à la troisième minute
Marignane-Gignac – Niort : 1-2
Nîmes – Nancy : 1-0
Orléans – Châteauroux : 2-2
Versailles – Villefranche : 0-1
Sochaux – Rouen, lundi 25 à 21h (Canal+Foot)
Le Red Star premier avec quatre points d'avance sur Niort et six sur Le Mans et Villefranche.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 22 sept. 2023 17:19
LE GROUPE DU RED STAR ET DANS LA PRESSE
LE GROUPE DU RED STAR POUR LA VENUE D'AVRANCHES
Quentin Beunardeau, William Avognan – Blondon Meyapya, Ryad Hachem, Bissenty Mendy, Paolo Gozzi, Fodé Doucouré – Joachim Eickmayer, Merwan Ifnaoui, Cheikh Ndoye, Fred Dembi – Damien Durand, Kémo Cissé, Ivann Botella, Jovany Ikanga, Hacène Benali

DANS L'EQUIPE INTERNET
Cheikh N'Doye, 37 ans et terreur du National avec le Red Star
Le vétéran et capitaine du Red Star Cheikh N'Doye, ancienne figure de la Ligue 1, est un élément essentiel du bon début de saison de son équipe en National. À 37 ans et avec son allure dégingandée, l'avant-centre fait office d'ovni à ce niveau.
Disons-le franchement, on n'aimerait pas être au marquage de Cheikh N'Doye. Avec son jeu de corps, sa puissance (1,91 m, 93 kg) et ses projections, il y aurait de quoi passer une très mauvaise soirée. Un peu comme celles vécues jusqu'à présent par les adversaires du Red Star, leader du National qui reçoit Avranches, ce vendredi (19 h 30).
En ce début de saison, le club audonien peut compter sur la forme déroutante de son capitaine, pourtant âgé de 37 ans. On ne sait pas si c'est grâce à sa formation de menuisier mais le Sénégalais scie tout le monde, avec déjà 4 buts et une passe décisive au compteur en 6 matches.
Un repositionnement surprenant
Milieu de terrain quand il évoluait en Ligue 1 avec Angers, N'Doye a été repositionné avant-centre depuis quelque temps par Habib Beye, son entraîneur au Red Star. « C'est une porte de sortie haute. En point d'appui, il est très utile, en déviation aussi, avec des joueurs autour de lui qui vont vite, note Réginald Ray, coach du Mans, battu par les Audoniens vendredi dernier (1-2) après un but de... N'Doye. Le déficit de taille et un marquage étroit lui ont permis de marquer. Quand le ballon est dans les airs, il prend de la place, il est souvent en dessous. »
Cette idée de le faire jouer devant avait aussi traversé l'esprit de Stéphane Moulin. « Il m'était arrivé de le mettre devant car il a le sens du but, raconte l'ancien entraîneur du SCO. Avec nous, la première année de Ligue 1, il marque 9 buts. Il est capable de terminer les actions dans le jeu aérien, mais pas que. Même à l'entraînement, il marquait beaucoup de buts. Évidemment, ce n'est pas l'avant-centre classique, mais c'est aussi ce qui perturbe les adversaires. Il n'a pas forcément la technique mais il est attiré par le but, il se déplace bien. Il a toujours donné l'image d'un joueur emprunté avec ses grandes jambes, mais c'est quelqu'un de très appliqué. Je pense que le coach (Beye) a eu le nez fin. Parfois, on nous prend pour des fous mais on est là aussi pour essayer de trouver des solutions et le fait de l'avoir tenté, c'est chouette. »

Son parcours
Épinal (2009-2012), Créteil (2012, 2015), Angers (2015-2017), Birmingham City (ANG, 2017-2019), Angers (p., 2018-2019), Red Star (depuis 2020).
33 sélections avec le Sénégal (3 buts et participation à la Coupe du monde 2018).

Des adversaires méfiants
À force, les clubs de National commencent à se méfier de l'escogriffe du 93. Ray souligne la nécessité de « concéder le moins possible de coups de pied arrêtés » et Fabien Pujo, entraîneur du GOAL FC, confie même avoir élaboré un plan « anti-N'Doye », le 18 août (3-1 pour les Lyonnais). « D'habitude on joue à 4 derrière, et là on était passés à 3 dans l'axe, assume le technicien. Le 1 contre 1 avec lui nous paraissait impensable. Et on avait un bloc compact, cela a été plus complexe pour lui. Il n'y en a pas deux comme lui en National, on est obligés de s'adapter. On avait proposé une vidéo individuelle sur ses déplacements dans la surface, car il a la faculté à gagner le mètre nécessaire. Or s'il a 50 centimètres d'avance et que tu n'es pas au contact... Il faut toujours quelqu'un avec la main sur son corps. »
On avait mis Lucas Camelo au milieu de notre défense à 3, il fait 1,90 m. Je pense qu'il faut de la taille, poursuit Pujo. Et de l'intelligence, car être aussi fort que lui, c'est rare. Toutes les équipes qui jouent le Red Star sont obligées de se poser la question N'Doye. Même par ses courses de sacrifice, sa faculté à se déplacer pour les autres, il ouvre des espaces de malade. Et il va presser. Quand tu le vois arriver sur toi, il ne faut pas se louper. Chaque coach de National aimerait avoir son N'Doye. »
Un guide motivant
Même si son engagement peut lui valoir quelques rappels à l'ordre et déjà trois cartons jaunes cette saison, celui-ci a surtout valeur d'exemple auprès de l'effectif du Red Star. « C'est un guide, j'imagine, pour les jeunes qui le voient faire autant d'efforts », salue Ray.
« Quand il est venu à Angers, à la fin du stage de pré-saison, j'en ai fait mon capitaine de suite, dit Moulin. Il a une force mentale, il rebooste toujours ses partenaires, il est entraînant. » Et intimidant, un peu. « Rien que dans le tunnel, tu sens la détermination, corrobore Pujo. Il ne rigole pas et il peut même déjà transmettre de la fragilité à l'adversaire. »
Red Star, le ballet populaire entre tradition et fonds d'investissement
Mais, à 37 ans, le corps suivra-t-il toute la saison ? « Il fait tout pour être au meilleur de sa force, jure Moulin, qui a gardé le contact. On a tendance à dire qu'à cet âge-là, on est sur le déclin, mais on ne peut avoir aucun soupçon sur sa force physique. C'est d'abord une force de la nature, on le sait. Il ne progresse plus mais, au lieu de régresser, il se maintient. Je ne sais pas s'il jouera jusqu'à 45 ans, mais il s'en donne les moyens. Il optimise tout ce qu'il est. » Et le terrain le lui rend plutôt bien.
Toujours en procès avec le SCO
Tout pourrait aller dans le meilleur des mondes pour l'attaquant du Red Star, mais celui-ci est toujours en procès avec le SCO, son ancien club où il a été capitaine. En première instance, en juillet 2021, le conseil de prud'hommes d'Angers a jugé que le document objet du litige (un contrat de deux ans qui avait été rédigé en même temps que celui du prêt du milieu de terrain à Angers par le club anglais de Birmingham en 2018), était une promesse d'embauche qui valait contrat de travail et que la rupture dudit contrat était à l'initiative du SCO. Le club de l'Anjou a été reconnu fautif et condamné à verser 450 000 euros à son ancien joueur en guise de dommages et intérêts. Mais le clan N'Doye réclamait près de 3 M€ et a fait appel. Le dossier est en état d'être plaidé, en attente d'une date d'audience. T. Do.

Photo Philippe Le Brech

A noter que dans l'édition papier de L'Equipe, les rencontres de National ne sont mêmes pas annoncées ! Sans doute, une première

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 19 sept. 2023 11:22
BEAU SUCCES DU RED STAR AU MANS : 2-1
Avranches – Orléans : 1-1
Rouen – FC Goal : 2-1
Châteauroux – Versailles : 0-2
Martigues – Sochaux : 1-2
Le Mans – Red Star : 1-2
Buts : Boussaid (64è sur pen.) - Benali (24è sur pen.), N'doye (52è)
Cholet – Marignane-Gignac : 0-1
Niort – Epinal : 2-1
Villefranche – Nîmes : 1-1
Nancy – Dijon : 3-0
Le Red Star possède 4 pts d'avance sur Niort

Photo, les vainqueurs du Mans, photo Philippe Le Brech

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 15 sept. 2023 10:14
LE GROUPE DU RED STAR AU MANS
LE GROUPE DU RED STAR AU MANS
Match à 19 h 30
Quentin Beunardeau, William Avognan – Blondon Meyapya, Ryad Hachem, Paolo Gozzi, Fodé Doucouré, Aniss El Hriti, Loïc Kouagba – Joachim Eickmayer, Merwan Ifnaoui, Cheikh Ndoye, Fred Dembi – Damien Durand, Alioune Fall, Kémo Cissé, Ivann Botella, Hacène Benali

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 13 sept. 2023 21:31
LA SUCCES DU RED STAR DEVANT ROUEN : 3-2
DANS LA PRESSE
Le Parisien Internet
Arnaud Detout

« C’est très flatteur d’être contacté par l’OL mais... » : Habib Beye, entraîneur heureux avec le Red Star
Sa prise de parole était attendue. Encore plus après un match spectaculaire où son équipe du Red Star a arraché une précieuse victoire (3-2) au bout du temps additionnel contre Rouen lors de la 5e journée du championnat. Ce matin, le
journal L’Équipe avait révélé que l’entraîneur Habib Beye avait été auditionné ces derniers jours par le nouveau patron de l’OL pour remplacer Laurent Blanc.

Arrivé d’une humeur badine en conférence de presse après ce quatrième succès en cinq rencontres, l’ancien international sénégalais a répondu sur ces rumeurs qui pourraient l’envoyer dans la capitale des Gaules. « Ma seule implication est d’être avec le Red Star. Auditionné n’est pas le mot, contacté oui. C’est très flatteur d’être contacté par l’OL mais je suis sous contrat avec le Red Star est très content d’être ici. J’avais trop d’importance pour mon équipe, mon objectif était de gagner ce match. Aujourd’hui j’ai des agents autour de moi. Cela fait partie du monde du football d’être sollicité. »
Relancé sur son assurance de rester au Red Star jusqu’à la fin de saison, Habib Beye a répondu sur son attachement pour le club audonien : « Le plus important est ce que je construis avec mon équipe et je me plais ici. Cela ne me déstabilise pas. Dans la vie, il y a des choses qu’on maîtrise, d’autres qu’on ne maîtrise pas. Je suis sous contrat je n’ai pas de volonté d’aller ailleurs. Mon plus grand souhait est d’amener cette équipe au plus haut niveau ».
Même si le chemin de la montée en L2 est encore long, le Red Star a montré une belle force de caractère ce lundi soir qui lui sera utile pour tenter de retrouver l’antichambre de la L1 qu’il a quittée en 2019. Face à un séduisant promu rouennais, le Red Star a su puiser dans ses ressources.
Sous les yeux de l’ancien président de la République François Hollande, supporters des deux équipes, la rencontre s’est débridée au retour des vestiaires. Le Red Star fait la différence en 10 minutes grâce à un doublé de son remplaçant Hacène Benali sur pénalty (1-0, 50e) puis à la suite d’une chevauchée sur le flanc droit (2-0, 60e). Malgré cette avance, les Normands reviennent en fin de rencontre grâce à une splendide frappe des 25m de Bouzamoucha (2-1, 84e) puis une volée d’Ibayi (2-2, 90e). Les Audoniens sont groggys mais reprennent l’avantage à l’ultime minute du temps additionnel sur un tir d’Anani (expulsé dans la minute pour avoir récolté un avertissement en enlevant son maillot) à l’entrée de la surface (3-2, 90e + 6).
Un but qui fait chavirer les supporters du stade Bauer et son entraîneur. « Je suis très heureux du scénario face à une très belle équipe de Rouen, savoure Beye. Cela bascule en notre faveur alors que l’an passé on a pris des buts à la fin contre Le Puy ou Cholet. Mon équipe a pris en maturité. Après je ne veux pas qu’on tire des conclusions trop hâtives. Je regarde notre calendrier. On a 12 points, cela apporte de la confiance. L’équipe est bien partie. Il règne Un bon état d’esprit. »

RED STAR - ROUEN : 3-2 (0-0). Spectateurs : 2660. Arbitre : M. Ustaritz.
Buts. Red Star : Benali (50e s.p., 60e), Anani (90e + 6) ; Rouen : Bouzamoucha (84e), Ibayi (90e).
CR : Anani (96ème)
CJ : Red Star : Kouagba (80e), Anani (89e) ; Rouen : Sy (49e), Sahloune (85e).

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 11 sept. 2023 23:38
RED STAR - ROUEN : 3-2
Red Star - Rouen : 3-2 (0-0)
Buts: Benali 50è sur Pen. et 60è, Anami 90+6 - Bouzamoucha 84è et Ibayi 90è
CR pour Amani 96è
Orleans - Le Mans : 1-3

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualits:

Page d'accueil