FLASH INFOS  ALLEZREDSTAR.COM
 Flash Infos 18 sept. 2019 09:48
BELLE VICTOIRE DU RED STAR A LAVAL : 2-0 (1-0) - LES AUTRES RESULTATS
DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
Il y avait eu la victoire (1-4) sans lendemain à Bourg-en-Bresse. Celle de Laval, acquise vendredi soir, servira-t-elle de déclic au Red Star? Les hommes de Vincent Bordot, sous pression après trois défaites d'affilée (Dunkerque, Pau et Villefranche ), ont réalisé un beau coup en ouverture de la 7 e journée de National. Le relégué de Ligue 2 relève la tête avant le derby choc contre Créteil au stade Bauer la semaine prochaine.
Le chiffre : 1
Invaincu sur sa pelouse de Francis-Le Basser depuis dix mois, Laval est tombé pour la première fois contre un Red Star solide et efficace. Les retours de suspension du capitaine et défenseur Formose Mendy, buteur en fin de match, et du milieu axial Loïc Goujon ont apporté de la sérénité à un collectif en panne de confiance.
null Fin du match ! 0-2
Réaliste et bien organisé, le @RedStarFC se relance à Laval grâce à des buts de SekouBaradjiet Formose Mendy! Rendez-vous vendredi prochain au Stade Baer pour le derby francilien face à Créteil Go ! #LAVALRED #AllezRedStarFC pic.twitter.com/GP9XGij5s3
— RedStar FC null (@RedStarFC) 13 septembre 2019
Le joueur : Sekou Baradji
Il était l'invité surprise du match en l'absence de l'ex-Lavallois Nicolas Verdier (béquille). Et l'attaquant de poche (1,74 m, 72 kg) n'a pas tardé à faire parler de lui en ouvrant le score d'une tête plongeante sur un centre millimétré de Moussa Sao (14e). Le premier but de la saison pour Baradji, 24 ans, qui évoluait encore en 9 e Division il y a 5 saisons à Montigny-les-Cormeilles (1D). Il avait été prêté à Bourg-en-Bresse (National) l'hiver dernier après 8 apparitions (et un but) en Ligue 2.
La phrase
« C'est une victoire importante et on va savourer. On s'est dit les choses cette semaine, il fallait stopper l'hémorragie après trois défaites. Maintenant, on va pouvoir accueillir Créteil avec un peu plus de confiance. »
Stéphane Corby
LAVAL - RED STAR : 0-2.
Mi-temps : 0-1.
Spectateurs : 2 941. Arbitre : M. Benchalane.
Buts : Baradji (14e), Mendy (78e).
Avertissements. Laval : Lebeau (32e), Frapolli (entr., 45e + 1), Carlier (85e) ; Red Star : Goujon (29e), Chemlal (36e), Arab (87e).
Laval : Escales - Latouchent, Tomas, Ndiaye (Gendrey, 69e), Soarès (Gomis, 27e) - Dembelé (cap.), Carlier, Robic, Lebeau, Badiane (Isidor, 62e) - Maah. Entr. : Frapolli.
Red Star : Charruau - Labor, Karamoko, Mendy (cap.), Hamache - Goujon, Chahiri, Bourgaud (Chemlal, 26e), Arab, Sao - Baradji (Nzuzi Mata, 68e). Entr. : Bordot.

LES AUTRES RESULTATS
Laval – RED STAR : 0-2
Dunkerque – GFC Ajaccio : 0-1
Pau – Bourg-en-Bresse : 2-1
Avranches – Lyon Duchère : 2-1
Villefranche-sur-Saône – Toulon : 2-1
Créteil – Béziers : 3-1
Le Puy – Boulogne : 0-2
Bastia Borgo – Cholet : 3-2
Concarneau - Quevilly-Rouen : 0-0
Le leader Dunkerque perd à domicile face au GFCO et se retrouve 3ème, Villefranche devient leader avec 1 point d'avance sur Pau et Dunkerque. Le Red Star est 8ème à six points avant d'accueillir, Créteil 4ème.

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 13 sept. 2019 19:39
LAVAL - RED STAR : 0-2

Ecrit par : Gerard

 Flash Infos 12 sept. 2019 21:04
AVANT LAVAL - RED STAR, DANS LA PRESSE
DANS LA PRESSE
AVANT LAVAL - RED STAR
Dans Le Parisien
Par Stéphane Corby
National: Verdier, le buteur qui doit réveiller le Red Star
Le club francilien a misé sur l’attaquant passé notamment par Laval, adversaire ce vendredi soir, pour remonter en Ligue 2. Un buteur qui n’a pas encore frappé.
Il espère que ce vendredi 13 lui portera chance. C'est d'ailleurs par superstition que Nicolas Verdier, victime d'une béquille en début de semaine, entrera avec un ballon dans les mains sur la pelouse du stade Francis-Le-Basser de Laval ce vendredi soir. L'endroit lui est familier puisque l'attaquant de 32 ans, recrue phare du mercato estival du Red Star, portait les couleurs tangos la saison dernière. Il a changé de maillot mais a gardé sa place dans le groupe WhatsApp de ses anciens partenaires. « Mon passage chez eux me laisse un goût amer, précise-t-il. La saison a été compliquée pour le club et encore plus pour moi. Je n'ai rien fait de bon alors qu'il y avait beaucoup d'attente autour de moi. Je m'en suis même excusé au moment de mon départ. » Lancé sans préparation, Verdier a « joué par intermittence » n'inscrivant que 3 buts en 20 matchs de Ligue 2.
Ce mauvais schéma, l'ancien buteur du Gazélec, Brest ou Malines « espère ne pas le reproduire au Red Star. » Surtout qu'il connaît des débuts compliqués (0 but en 4 matchs), à l'image de sa nouvelle équipe.« J'attends d'être bien physiquement pour donner le meilleur de moi-même, assure-t-il. Il faut que je relève la tête, que je bosse plus. » « Il n'a pas un centre et ne reçoit aucun ballon dans le confort », précise son coach Vincent Bordot en prenant la défense de son attaquant.
« J'ai refusé un contrat de Ligue 1 pour redescendre en DH... »
Si son intégration tarde au niveau du jeu, celle du natif de Nice en région parisienne vient de s'accélérer. Après deux mois à l'hôtel, il vient de s'installer avec toute sa famille dans un pavillon « très tranquille » d'Ermont. Mathys (8 ans) a fait sa rentrée pendant que la maman Krystel veille sur la petite Maddy, 17 mois. « Même pour les vacances, on disait qu'on ne viendrait jamais à Paris, sourit le papa. Pour nous, tout allait trop vite... Finalement, on se sent vraiment bien. »
Le mal du pays, Verdier l'appréhendait depuis 2009 et son passage du côté de Boulogne-sur-Mer, fraîchement promu en Ligue 1. « J'arrivais de Cannes et ça été un choc violent. J'ai refusé un contrat de Ligue 1 pour redescendre en DH... » Le Niçois privilégie le jeu entre copains à Cagnes-sur-Mer où il inscrit 40 buts ! Abandonné en équipe-réserve la saison suivante à Arles-Avignon, il retrouve ensuite de la voix au Gazélec Ajaccio. Ses 14 buts participent en 2012 à la montée du club corse en Ligue 2 agrémentée d'une demi-finale de Coupe de France (perdue contre le Lyon d'Hugo Lloris, 0-4). « Pour moi, le foot, c'est avant tout un plaisir et le jour où je le considérerai comme un métier, j'arrêterai... » Sur ses bras, à côté des prénoms de ses proches, le titulaire d'un CAP de pâtissier-chocolatier a fait tatouer une citation de Saint-Exupéry : « fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité ! »

Dans Ouest-France
Olivier Frapolli, l’entraîneur du Stade lavallois, choisira parmi 17 joueurs pour définir le groupe appelé à affronter le Red Star, vendredi à Laval (18 h). Il pourra notamment compter sur Wilson Isidor, l’ancien attaquant du Stade Rennais, prêté par Monaco et opérationnel après ses sélections en équipe de France.

Olivier Frapolli n’aura pas beaucoup à se torturer les méninges pour ramener son groupe de 17 à 16 éléments. Il n’a qu’un joueur à écarter pour avoir les 16 noms qu’il cochera sur la feuille de match pour Laval - Red Star, vendredi (18 h), pour le compte de la 7e journée de National.
L’entraîneur doit toujours se passer d’El Mokeddem, qui a été opéré du ménisque, de Bira Dembélé, en phase de reprise, et de Selim Bouadla, touché au pied. Il pourra en revanche aligner Wilson Isidor. Le jeune attaquant de l’équipe de France U19 est revenu de sélection et s’est entraîné avec ses nouveaux coéquipiers. La place de 17e homme devrait se jouer entre Nzuzi, initialement non retenu pour le déplacement à Béziers, et un élément plus défensif.
Le groupe des 17 : Escales, Belon - Latouchent, Carlier, Tomas, Soares, Gomis - Ndiaye, A. Dembélé, Lebeau, B. Cissé, Badiane, Isidor, Robic - Maah, Gendrey, Nzuzi,

Ecrit par : gerard

 Flash Infos 10 sept. 2019 23:51
LES PHOTOS DE RED STAR - VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE : 0-2
LES PHOTOS DE RED STAR - VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE : 0-2
Le reportage de Jacques Martin, Thierry Antoine et Julien Guichard
Go !

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  7 sept. 2019 00:41
RED STAR - VILLEFRANCHE : 0-2 (0-2) - DANS LA PRESSE
DANS LA PRESSE
Dans Le Parisien
National : le Red Star déjà en cale sèche
Le candidat à la remontée en Ligue 2 a enregistré sa troisième défaite de rang, vendredi soir à domicile, contre Villefranche (0-2).
On n'osera pas encore parler de « chemin de croix ». Mais l'expression choisie par le président Patrice Haddad pour décrire la saison passée en Ligue 2 semble encore d'actualité quatre mois après la descente en National. En une semaine, le cauchemar de Pau, avec trois buts encaissés (3-0) et deux expulsés (Roye et Goujon), a joué les prolongations contre Villefranche vendredi soir. Neuf minutes, c'est le temps qu'il a fallu à David Oberhauser pour ramasser deux fois le ballon au fond de ses filets... Préféré à Paul Charruau, l'ancien Messin rêvait sans doute d'un autre baptême en championnat. D'autant qu'après le lob subtil de Dadoune (2e), le gardien a encaissé le second but sur une action gag en voyant son dégagement contré par le dos de l'attaquant rhodanien... (9e).
Entré à l'envers dans le match, le Red Star frise la correctionnelle par Ndiaye (19e) ou Taufflieb (27e) avant de se créer sa première occasion par le remuant Nzuzi Mata à la... 39e minute.
A la mi-temps, la situation est suffisamment grave pour que Vincent Bordot improvise une mini-réunion de crise au milieu du terrain. Avant le retour au vestiaire, le coach cherche à piquer ses joueurs autant qu'à les réveiller. Après les défaites de Dunkerque et Pau, il avait incité ses joueurs à joindre les actes aux paroles…
Toujours pas de victoire pour le kop de Bauer
Mais en dépit d'une réaction d'orgueil en seconde période, les partenaires de Mathieu Fontaine n'ont jamais réussi à faire plier un adversaire bien organisé à défaut d'être irrésistible. Alexis Sauvage, ancien de la maison, a même passé une soirée plutôt confortable dans le but de Villefranche.
Au Red Star, la mayonnaise n'a donc pas encore pris, à l'issue d'un été de tous les changements (nouveau coach, seulement 2 anciens dans le 11 de départ). Mais le temps presse et ce troisième écart de conduite de suite commence à faire désordre.

Candidat déclaré à la remontée en Ligue 2, le club de Saint-Ouen n'a gagné qu'une fois sur le terrain (à Bourg-en-Bresse*). Et le kop de Bauer, derrière son équipe dans les bons comme dans les mauvais moments durant 90 minutes, n'a pas encore été récompensé de ses efforts en quatre sorties à Saint-Ouen. Et le prochain visiteur des lieux se nomme Créteil, brillant vainqueur (0-3) ce vendredi à Quevilly-Rouen.
Spectateurs : 2 493. Arbitre : M. El Bedoui.
Buts : Dadoune (2e, 9e).
Avertissements. Red Star: Kaddouri (56e) ; Villefranche : Ndiaye (21e).
RED STAR : Oberhauser - Labor, Karamoko, Fontaine (cap.), Seidou - Kaddouri (Bourgaud, 63e), Chahiri, Arab, Sao - Verdier (Baradji, 63e), Nzuzi Mata. Entr. : Bordot.

Photo ci-dessous de Julien Guichard

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  7 sept. 2019 00:38
LE RED STAR PREND L'EAU DEVANT VILLEFRANCHE : 0-2
LE RED STAR PREND L'EAU DEVANT VILLEFRANCHE, A BAUER : 0-2
Sous les yeux de trois anciens, Jacques Dumareix, Marcel Dantheny et Daniel Rodighiero

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  6 sept. 2019 22:11
RED STAR - VILLEFRANCHE : 0-2
Boulogne – Bastia Borgo : 2-1
Bourg-en-Bresse – Dunkerque : 1-0
Béziers – Laval : 2-2
Cholet – Avranches : 2-1
GFCO Ajaccio – Le Puy : 2-0
Lyon Duchère – Concarneau : 1-1
Quevilly-Rouen – Créteil : 0-3
RED STAR – Villefranche-sur-Saône : 0-2
Toulon – Pau 0-0 match terminé

Ecrit par : gerard

 Flash Infos  6 sept. 2019 16:13
RED STAR - VILLEFRANCHE, LES GROUPES
RED STAR - VILLEFRANCHE
Red Star :
David Oberhauser, Paul Charruau – Yann Mvita, Jérémy Labor, Edson Seidou, Hamadou Karamoko, Matthieu Fontaine, Yanis Hamache – Emmanuel Bourgaud, Reda Kaddouri, Saïd Arab, Mehdi Chahiri – Moussa Sao, Sekou Baradji, Nicolas Verdier, Kévin Nzuzi Mata.

A noter le retour de Emmanuel Bourgaud, dans le groupe après sa blessure

Villefranche : Sauvage, Garcia - Agounon, Cabaton, Flegeau, Ertel, Belkorchia, Ndiaye, Jasse, Sergio, Blanc, Taufflieb, Akhibou, Robinet, Dadoune, Guilavogui.

Ecrit par : gerard

Rechercher dans les actualités:

Page d'accueil