MARCEL DANTHENY  RED STAR 93

DANTHENY, UN GARDIEN BIEN VERT

Marcel Dantheny, Mars 2000

Marcel Dantheny à plus de 64 ans, est une race de footballeur que malheureusement les jeunes générations ne connaîtront pas, tout comme son compère Daniel Rodighiero (un jeune, moins de 60 ans) sont toujours aptes à disputer des rencontres de football (idem pour Kopa et quelques autres).
Il avait participé la veille de la rencontre Red Star 93 - Levallois au jubilé de Jacky Simon. Le parcours de Marcel Dantheny est révélateur du football de l'époque, arrivé à Reims à l'inter-saison en provenance d'un petit club (Esbly en région parisienne) à 19 ans, il se trouve propulsé quelques mois plus tard au-devant de la scène (moins médiatique à l'époque), en devenant le premier gardien français a disputé un match de Coupe d'Europe des Champions (les gardiens titulaires Sinibaldi et Jacquet sont indisponibles). Marcel Dantheny joue face au champion du Danemark, Aarhus, le 8ème de finale aller. Un match qui se passe sans dommage pour le jeune portier, les Rémois l'emportent 2-0 (buts de Glowacki). Une formation rémoise qui se compose de : Dantheny, Zimny, Jonquet, Giraudo, Penverne, Cicci, Hidalgo, Glowacki, Kopa, Lamartine, Bliard (9 de ces joueurs ont porté le maillot tricolore). Une équipe Rémoise qui s'incline en finale devant le Réal Madrid, au Parc des Princes 3-4.
Après le Reims de la grande époque, son parcours l'amène à Valenciennes, Bordeaux, de nouveau à Reims, Troyes, au Red Star pendant cinq saisons dont celle de la montée (64-65) puis aussi à Dreux, Mantes-la-Ville (D2, saison 73-74 l'année de la dernière montée du Red Star, champion du groupe B... devant le Paris SG), Puteaux, Stade Français, Rueil Athletic Club à 54 ans. De son passage à Saint-Ouen, il garde de très grands souvenirs, bien sr l'accession en D1 avec Antoine Groschulski, auteur de 22 buts dans la saison."Antoine n'était pas un grand technicien, mais dans la surface de réparation de Bauer, il était le maître, il attendait le ballon et trouvait le moyen d'tre très efficace 18 buts sur ses 22 furent marqués à Saint-Ouen". Un stade de Saint-Ouen archi plein, en D2, en janvier 1965 devant Reims (avec Kopa), plus de 23 000 spectateurs ! ... et une victoire 1-0 (but de Moy).
Marcel Dantheny, 1965 A la fin des années 50 et au début des années 60, "nous nous entraînions quatre fois par semaine, des entraînements légers, maintenant en promotion d'honneur les joueurs en font plus que nous ! Le football n'était pas aussi rapide...et beaucoup moins physique. Ce qui explique qu'à plus de soixante ans, nous sommes encore capable de jouer... pour notre plaisir". Son amitié avec Daniel Rodighiero, un autre Parisien, natif de Saint-Cloud, remonte à 1963, les joueurs eurent l'occasion de s'apprécier sous la conduite de Jean Avellanda. A Saint-Ouen, il joue au côté d'un jeune amateur Jean-Claude Bras, mais aussi avec Antoine Dalla Cieca, Manzano, Taillepierre, Bliard, Oriot, Robinet, Jecker, Angel Jarra, Mahi... avant de laisser sa place à Pierre Bernard, lors de la fusion avec Toulouse.
Depuis quelques semaines, le jubilé du Red Star est passé par là, Marcel Dantheny revient assister au match du Red Star (voir les grands joueurs du Red Star) à Marville, en espérant un jour revenir au stade Bauer, lieu de quelques-uns de ses exploits.

Marcel Dantheny

Retour à la page d'accueil