MATCH DECISIF A VALENCIENNES, 1971  RED STAR 93

JUIN 71 : TRENTE ANS DEJA

26 JUIN 1971, un match dramatique va se dérouler à Valenciennes, lors de la dernière du Championnat de France de D 1 (saison 70-71). VA, 19ème avec 29 points accueille le Red Star 17ème avec 31 points. Malheur au perdant. "L'Equipe" présentait le match de la façon suivante :

VALENCIENNES CROIT AU MIRACLE

Valenciennes

Le public a toujours des réactions un peu morbides. Les exemples fourmillent et en aura un nouveau ce soir à Valenciennes où il y aura une foule pour voir l'USVA se sauver in extremis ou plonger en Championnat National (1) une foule attirée par la détresse, l'épée de Damoclès, et qui ne serait certainement pas venue s'il n'y avait ce dramatique suspense.
Les Valenciennois ne sont pas fous. Ils mesurent parfaitement le tragique de leur situation. Battre le Red Star ne sera pas une petite affaire mais il faudrait en plus que Metz batte Bastia ou que Strasbourg subisse un véritable déluge à Marseille. Valenciennes doit donc gagner, mais aussi miser sur le malheur des autres. sale affaire donc
Pour l'instant les Valenciennois ne veulent considérer que leur propre cas : le match contre le Red Star. Hier, il n'y a pas eu d'entraînement pour Kocik qui fera un dernier essai ce matin mais il est de plus en plus probable que Pagniez jouera : "Entre Kocik handicapé et Pagniez rayonnant de jeunesse et de santé., je n'ai pas le droit d'hésiter une seconde", précise Robert Domergue, décidé à choisir la jeunesse.
L'équipe est parfaitement prête physiquement et moralement, avec deux juniors pour essayer de réussir un véritable coup de théâtre. Mais Valenciennes a déjà réussi un coup de reins similaire et désespéré en 1956 mais dans l'autre sens.
Valenciennes et Béziers en tête de la Division II luttaient pour la montée ; lors du dernier match Valenciennes devait marquer huit buts de plus que Béziers et, ce 26 mai 1956, tandis qu'en dernier match Béziers était tenu en échec, V.A., sur son terrain (2), gagnait par 9-1 et accédait à la Division I. Puisse le même miracle se renouveler dans l'autre sens

Saint-Ouen

Voici donc le Red Star au pied du mur. L'heure n'est plus aux interrogations. Il faudrait mener une longue enquête pour déterminer les causes de l'effondrement de l'équipe audonienne. On pourrait se demander pourquoi cette équipe n'a pas mieux réussi que quelques autres qui aujourd'hui à l'aube de cette dernière journée vivent des moments paisibles. Mais à quoi bon. Les enseignements seront tirés plus tard et en particulier si le Red star conserve sa place en Division I.
Laudu et ses coéquipiers ont préparé cette ultime rencontre, avec tout le soin désirable. Ils se sont entraînés dans la bonne humeur, les uns et les autres cachant leur anxiété. Chacun s'est ingénié à entretenir un bon climat tout au long de ces journées.
On peut dire que les Audoniens seront physiquement prêts et si parfois on a pu leur reprocher une certaine indolence ce ne sera certainement pas le cas cette fois.
Marcel Tomazover, qui se trouve depuis hier avec ses hommes à Saint-Amand-les-Eaux dans une retraite calme, s'est finalement décidé à confier le maillot n 12 au jeune Ducuing, ne voulant pas prendre le risque de faire jouer Besnard qui souffre d'une contracture à la cuisse. Le reste de l'équipe sera sans changement. C'est dire que l'entraîneur audonien renouvelle sa confiance à des garçons qui sont décidés à se racheter au cours de ces 90 dernières minutes de la saison. "Malgré notre défaite devant Marseille, je reste optimiste, nous a confié Tomazover. Les gars ont eu un sursaut en seconde mi-temps ; ils ont marqué trois buts (3). C'est de bonne augure. Le problème constituera évidemment à ne pas nous laisser surprendre sur les offensives des Nordistes. Nous serons vigilants de ce côté. Ce point indispensable, nous le prendrons.

Programme, Valenciennes - Red Star
Programme du match Valenciennes Red Star

  1. Le Championnat National de l'époque était la D 2
  2. En fait, Valenciennes avait gagné 9-1, mais à Saint-Ouen. Un match très bizarre, le gardien des Audoniens avait déserté son poste pour laisser la place, en cours de match à un joueur de terrain !!!
  3. Menés 4-0 devant le futur Champion de France, l'OM, les Audoniens avaient marqué trois buts dans le dernier quart d'heure : Ahache (76ème), Guéniche (82ème) et Pintenat (88ème).

Suite...

Page Suivante         Retour à la page d'accueil